• Le pont *

                                                                                                    clic !

    AVEC LE COEUR (40)

                                                                                                            © L'oeil du Krop

     

    * de nos bras

    Des chemins, des ponts et des passerelles, des plages de temps et de lieux, des rencontres, des arrivées et des départs. La vie fait des vagues. Elle balance nos coeurs, nous bouscule et nous caresse, nous frôle, nous fait pleurer et nous sourit. Des visages s'éloignent, des présences se (re)font jour. Les souvenirs assaillent et la vie continue. Des moments palpitent comme les oiseaux. Un ancien prof recolle les morceaux épars de sa toute première classe de collège, la nôtre : il finira par nous faire nous retrouver ; je reverrai peut-être les Brigitte(s), nan, pas celles qui chantent ... J'ai eu au téléphone une ancienne Nicole de cette classe et c'était un moment d'une gaîté folle, un piapiatage exacerbé, une crisserie de rires. Je me souvenais de sa date d'anniversaire, et elle de la mienne, le cerveau a de ces mystères. Demain, je me souviens, aussi, que c'est l'anniversaire d'un garçon que j'aimais bien, de ces mêmes années-collège. Je découvre des filles qui me plaisent, Lul qui pétille comme une bulle, Sylvia et sa danse amoureuse avec les mots, qui natte des phrases lisses et lumineuses. J'ai l'impression de vivre un monde sombre plein d'éclaircies. Ma mélancolie n'est jamais noire.
    La vie continue de me surprendre ; je crois que je mourrai toujours protégée par ma carapace d'optimisme et d'amour fou de la vie.
    Il y a eu aussi, douceur de cette fin de texte, il y a peu, la naissance du fils d'Alice et Arnaud : Antonin : bienvenue !

                                            clic !

    AVEC LE COEUR (40)

                                                                                           ©  L'oeil du Krop

     

     


    David Crosby, Tamalpais High


    9 commentaires