•  

    Quai des brumes (fin)

     

    ... je m'éloignai de l'eau. La terre ferme accueillit mes pas avec un immeuble que je vis, encore, comme un cargo échoué dans le silence.

     

    Traverser le miroir

     

    Je changeai de monde, et d'état d'esprit. Pourtant, hormis quelque promeneur solitaire, un jogger dans ses jambes ou, ça et là, une bicyclette rare me frôlant un instant, je ne vis personne.

     

    Traverser le miroir

     

     

    Traverser le miroir

     

     

    Traverser le miroir

     

    J'avais, ensuite, cotoyé un pont désenchanté et traversé un bout de zone vaguement industrielle. La grande ville, les voitures, la saleté et la civilisation me rattrapèrent.

     

    Traverser le miroir

     

    Dans les tours, seuls ceux qui habitaient des étages élevés avaient encore la tête dans le coton ... et je me demandais quelle impression ça pouvait bien faire d'être presque sans repère presque dans le ciel. Ou les nuages. Me rapprochant, je commençai d'entendre des bruits citadins ... bientôt, je serais rentrée dans ma boîte.

     

     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires