• Tout much

     

    Des quatre faire

     

     

     

     

     

     

     

     

     © Le Krop

     

    Trop d'images. De mots. De paroles. De présences. D'allers. De retours. De papiers gras. De déchets dispersés. D'insultes rentrées. De regards méchants. De merdes à succès. De talents méconnus. De gens silencieux en larmes. De grandes gueules arrogantes. De cœurs piétinés. De verres brisés. Sur des visages. De chemins arides. De corps lourds. De corps abîmés. Trop de malfaisance. Trop de tolérance. Parfois. Trop de douleur. De vieillesse désespérée. De jeunesse irrespectueuse. De bonté dans l'ombre cachée. Trop de refus d'être. Trop de laxisme ici. Trop d'autorité là. Trop de fragilité. Trop de télépoubelle. Trop de beauté ignorée. Mais pas celle des magazines de merde. Trop de légions de déshonneur. Aux célébrités. Trop d'ignorance. De ceux qui sont vrais. Trop d'argent. Sale. Trop de drogue. Trop d'amateurs pour que ça cesse. Trop de religion. Affirmée. Trop d'impudeur. Trop d'étalage. Trop d'exhibitionnisme. Trop de disparités. Trop de monde. Trop de villes tentaculaires. Pousser les nageoires dans la mer. Trop de poissons sans respirer. Trop de centralisation. Trop de gens qui se croient tout permis. Trop de lois mal faites. Trop de désagréments. Trop d'attentats. Trop de croyances négatives. Trop de dieux sans amour. Trop d'argent couvert de sang. Couvert d'armes. Couvert de larmes. Trop de culture dans l'ombre. Trop d'animateurs qui n'animent que leur compte en banque. Trop de politiques pas correctes. Trop de soif de pouvoir. Trop de pas besoin de choses simples. Trop de manques. De manque de choses simples. De sourires. De main tendues. De regards sans arrière-pensée. D'océan pour tout horizon. D'amour pour toute quête. De bonne santé pour bonheur premier. De crépitement de prunelles riantes. De fleurs données. Trop de mains sales. De complications pour tout. De paperasserie. De truanderie à grande échelle. De nantis véreux. De pétasses vendues. D'enfants maltraités. De femmes tuées. De chairs méprisées. Trop d'innocents persécutés. Trop d'assassins dont on parle trop. Trop de mensonges. Trop de privilèges. Trop peu de privilèges. Trop de liberté. Pour certains. Trop de casseroles au cul. Qui ne dérangent pas assez. Trop d'envie d'être malhonnête, du coup. De profiter du système. Trop peur de mourir. Trop de pollution. De pollen dans les yeux qui pleurent. D'abeilles malades qui font muter le monde. Trop de gens qui se croient invincibles. Trop de souffrance partout. Trop de pays en  vrac. Trop de kilos. Trop de famine. Trop de déséquilibre. Trop de pensées qui tournent sans cesse. Trop peu de neige où joueraient les enfants. De givre qui cristallise la beauté. De soleil glissant sur l'hiver. Du chant de la mer dans nos rêves. De repos. D'esprit serein. Trop peu d'avenir bleu.

    Qu'est-ce que c'est bon de vivre ! Mais que la vie est fatigante !

     

    Des quatre faire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    © Le Krop

     

      (FKJ, canggu)

     

     


    24 commentaires