•  

     Juste un prénom ...

     

    En quatrième, le prof nous fit étudier Andromaque, une pièce de Racine que j'aimai beaucoup. (Songe songe Céphise à cette nuit cruelle, qui fut pour tout un peuple une nuit éternelle...) J'y avais découvert un prénom, Hermione, qui me plut (J'aime bien les noms dans les histoires ... j'ai longtemps imaginé avoir deux filles que j'appellerais Antigone et Ismène... j'ai eu deux filles, mais j'ai dans l'intervalle abandonné l'idée).

     

    Page opportune

     

    Aujourd'hui, le nom évoque un bateau, et tout ce qui tourne autour,

    d'histoire, de voyage, de tout ce qu'y met chacun(e) de son

    imaginaire et de ses souvenirs.
     

     

    Je ne l'ai pas vu, mais Patrick, qui commente ici parfois, m'a envoyé

    des photos : j'en illustre mon propos (merci pour le "prêt", dont j'use

     mais je les "trafique" -à peine- , j'espère que tu ne m'en voudras pas).

     

     

     

     

    © P.L. et un petit peu de krop

     

     

    "Hermione", c'est aussi lié, pour moi, à une douce chanson triste que je découvris pendant les années soixante-dix, dans un 33 tours, un de mes premiers ... pochette aux tons roses et personnage frêle que j'admirerais longtemps...

     


    David Bowie, Letter to Hermione (sinon en vidéo ICI)

     

     

     Page opportune

                                                                                         ©P.L. et un petit peu de krop

     

    Je ne te retiens plus, sauve-toi de ces lieux (Hermione, dans Andromaque)

     

    (J'ai repensé à un autre bateau, resté sur terre ou presque, admiré il y a quelques années ... ancre ici)

     

     


    16 commentaires