•  

        C'est sur la place évoquée hier que je fus ré-initiée à la spécialité locale, la socca, et que je tentai audacieusement la tarte sucrée aux blettes, autre curiosité culinaire de la ville.

     

    Délices niçoises

     

    cliquez pour grappiller

     

    Délices niçoises

     

     

        Et puisqu'on en est aux découvertes et plaisirs alimentaires, je voudrais mentionner deux lieux incontournables (ah, le plaisir de se faire conseiller par les fidèles connaisseurs en place ; merci Claudy !) pour être sûr de manger du frais, local, terroir, comme on dit, exquis !  (cliquez pour piocher une fourchettée dans les assiettes)

         Le "Bar de la Bourse"

    Délices niçoises

     

    En arrière plan, daube de bœuf et ravioles : pas de la  daube ! ... à ce qu'on m'en a dit ...

     

     

     

     

     

     

     

    ... mais j'ai préféré un poulet basquaise, savoureux et parfumé.

     

     

     

     

        
       
        Il me faut mentionner une autre découverte faite au cours de ce repas (avec toutes les photos que j'prends, j'ai trouvé moyen de ne pas penser à en capter l'image, gasp !) : des beignets de sardine, légers, aériens ... sisi, je sais bien que ça fait drôle en parlant de sardines, mais elles envolaient !

         Et, en allant jusqu'à Villefranche, "La Baleine joyeuse", (as)sise près du port !

     

    Délices niçoises

     

        À quoi elle ressemblerait, leur salade niçoise ? J'ai tenté le coup, et n'ai point été déçue du voyage. Certes j'en ai goûtées peu, mais celle-ci est la meilleure que j'aie jamais mangée. Je sais bien, ces enthousiasmes, ça fait un peu exagéré mais que nenni, j'ai vraiment trouvé ça succulent : suis même redevenue copine avec l'oignon rouge et le céleri en branche, c'est vous dire ! En cuisine, le dosage, le dosage vous dis-je !! Le plus étonnant, cette touche particulière et particulièrement goûteuse : du thon frais cuit moelleux ! (émotion rétrospective de la gourmande ou gourmette !)

        La nourriture, c'est un domaine enchanteur,  parfois ... et vu l'heure, le propos n'est pas disconvenu, hmmm ?
    Alors à table ! Bon appétit à vous, et à demain, pour des nourritures plus spirituelles (peut-être).

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique