• AVEC LA TÊTE (8)

    L       c o m m e       L I V R E S

    L'attrait a été le plus fort, et j'y suis allée, au Salon du livre, le dernier jour, les deux dernières heures, au milieu d'encore beaucoup d'amateurs, et en laissant derrière moi des gens qui remballaient ... ce qui m'a rendue mélancolique.

    Mélancolique, je l'ai été encore plus après être rentrée chez moi, en apprenant au détour d'une phrase à la télé que Jean-Marc Roberts, l'éditeur, était mort. Je ne le connaissais pas, mais le personnage m'intriguait. Un peu ténébreux d'apparence. Je me souviens de lui racontant qu'il téléphonait tous les jours à sa mère ... j'ai toujours trouvé étrange ce type de lien ... Son âge, justement ... à quelques jours près, nous avions le même, un peu tôt pour mourir ... je sais, il est toujours trop tôt pour mourir. Encore une victoire du crabe insatiable. Tout ça pour dire, enfin, que j'aurais bien aimé le croiser, faire sa connaissance. Je dois même encore avoir, égarée dans une pile de papiers, une enveloppe à son nom, avec un manuscrit jamais envoyé. Je ne le connaissais pas, Jean-Marc Roberts, mais sa mort me fait de la peine ...

    Pour lui, en hommage, cette belle chanson où revient, c'est en anglais certes, le mot mots, words, de circonstance, avec, ce sera décidément l'idée de mon billet ce jour, une tonalité de voix qui peut engendrer la mélancolie. 

     


    Neil Young, Words

     

    Pour ne pas rester sur une note si triste, mais encore dans les mots et les livres, je reviens  au  Salon annuel qui  célèbre le livre et le vend, et qui peut permettre, parfois, des découvertes qui font plaisir. Acheté peu de choses, mais dans ce peu, craqué pour un livre délicieux "pour enfants"  mais dont le ton, le graphisme et la poésie ont charmé l'adulte que je suis.

     

    AVEC LA TÊTE (7)AVEC LA TÊTE (7)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ... et pour vous donner une toute petite idée ...   :

     

    AVEC LA TÊTE (7)

    (... les mots que, là,  je jetterais:  hommage... salamandre ... murmure... souffle... ailleurs ...)

     

    « AVEC LES YEUX (65)AFFLAC (38) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Mars 2013 à 05:43

    C'était aussi le salon du livre dans ma ville, mais je n'y suis pas allé, à cause d'un mauvais souvenir lors de ma visite de 2012, que j'ai exprimée à ce moment-là sur Tutti Frutti :


    http://tuttifrutti.eklablog.com/sentiment-trouble-a45697524


    Cela aurait été trop frustrant, de plus, de voir les auteurs alors que mon nouveau roman - découlant de ma rencontre avec Pauline Gill (Voir l'article) - doit être sur le marché dans deux semaines, alors que j'ai tout fait pour qu'il soit prêt à temps pour le salon 2013.


    Est-ce que tu as déjà participé à ce salon parisien, avec ton livre ?

    2
    Jeudi 28 Mars 2013 à 09:59

    J'ignorais pour J-M Roberts, ça me fait quelque chose...
    Je me souviens du livre "Affaires personnelles" qui m'avait beaucoup marqué il y a longtemps déjà.
    « Nous n'avions jamais été tous les trois aussi près du chiffre deux ... »

    Merci pour le reportage sur le salon, je ne fréquente plus trop les salons littéraires (J'ai été fan de Claudel et Nothomb à leurs débuts et je ne ratais pas leur passage à Nancy...), toujours plein, (trop,) de monde, les bousculades, les files d'attente pour les "Stars", tout cela me semble tellement loin du calme que sous- entend la lecture d'un livre !

    Bonne journée.

    3
    Jeudi 28 Mars 2013 à 16:41

    Merci à vous pour ces commentaires qui racontent un peu de vous.
    Je comprends ton état d'esprit, Mario, et oui, il vaut mieux rester à l'écart dans ce cas. Désolée, vraiment, pour ton roman ... (J'avais lu dans ton blog l'article auquel tu fais référence). Pour ma part, non, je n'ai pas été présente à ce Salon ... je l'ai été, il y a des années de cela, à un Salon de province pour un ouvrage collectif, dans la ville où j'habitais alors.
    Et oui, Big Bear, je suis lassée, moi aussi, de cette foire, à tous les sens du terme, c'est pourquoi j'y suis allée à un moment où il n'y avait pas la foule.

    Bonne fin de journée à tous les deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :