• AVEC LE CORPS (2)

    Ceci *

                                                                                               clic, et c'est plus grand ici ...

    AVEC LE CORPS (2)

     

    * est une photo de moi

     

    Ceci *

                                                                                                   ... et là aussi         

    AVEC LE CORPS (2)

     

    * n'est pas une photo de moi

    Délices (amours et orgues) de la langue française qui parvient à dire une phrase et son contraire en ayant raison les deux fois. Éloge de l'ambiguïté, du paradoxe. Mais du jeu, aussi. De l'humour. Des humeurs sombres qui peuvent passer pour de la clarté et vice-versa. J'aime ma langue !
    Ainsi, ces deux phrases vaguement teintées d'esprit Magritte sont la vérité toute nue : les photos ne sont pas des photos de moi, puisque je ne les pris pas (même si elles furent prises avec mon appareil, par la main et l'oeil de JLM - qu'il en soit remercié - ) mais ce sont des photos de moi, puisque je suis sur l'image.
    J'aurais pu ranger ce billet dans le tiroir avec les yeux, avec le coeur ou encore, avec le temps, tant il est vrai que parler sur une scène avec mon corps est un vieux vieux désir, qui jusque là s'était effondré deux fois avec des douleurs de circonstances.
    Et maintenant, voilà que je m'y colle, avec le bonheur, l'émotion, la joie, le trac, le doute, les tremblements et les sourires. Je ne savais pas à quel point on commençait loin de soi quand on entonnait une tache de ce style. Sentiments contradictoires d'exister tout en n'existant pas assez : respiration trop courte, voix trop basse, corps-à-corps avec soi-même, corps encore en retrait. Et en même temps, impression de faire partie d'un autre corps, celui de la troupe, et de partager une force commune, un souffle commun. Sensations étranges du corps à la fois qui s'éveille, et pataude. Débuts difficiles. Débuts ébauchés.
    Et donc, donc, premiers pas sur une scène, par deux fois, dans le cadre du Printemps des poètes. Et la prochaine fois, en juin, une pièce. Une vraie pièce !

     

    « AVEC LES YEUX (116)AVEC LES YEUX (117) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    AniLouve
    Mercredi 12 Mars 2014 à 19:39

    Tu as du courage de t'être lancée. Félicitations !

    Bon, sur la première photo, je ne t'aurais pas reconnue, d'autant que je ne suis pas physionomiste et que je ne t'ai vue qu'une fois, mais belle composition et  sur la seconde aussi belle composition (dans un autre sens, oh notre belle langue).

    2
    Alice Félé
    Jeudi 13 Mars 2014 à 08:33

    Je te reconnais bien là...aimer jouer avec la langue ! Et tu as bien raison !! à quand la thèse de linguistique sur ce sujet ?? (non, non...le labo, enfin... ses habitants ne me manquent pas...boubou !)

    Félicitations pour t'être lancée ! Je suis sûre que tu es génial sur scène !

    PS : bravo à JLM pour ces photos

    3
    SB EX VOISINE
    Jeudi 13 Mars 2014 à 08:49

    Tu dégages tant de choses avec tes mots et avec ton toi... et même à travers tes photos.

    Ici, ce n'est pas ton "oeil" (bravo JL) mais le message y est bien présent (qui se ressemble, s'assemble... enfin il parait !).

    4
    Samedi 15 Mars 2014 à 20:06

    Merci beaucoup à vous d'être passées les filles.
    AniLouve :-) faudrait qu'on se revoit un jour ...
    Alice ... j'espère que tu vas bien là-bas ... (tu te trompes, je suis pas géniale, débuts difficiles, mais merci !)
    La brunette : kiss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :