• AVEC LE TEMPS (42)

    Chercher des traces

     

    AVEC LE TEMPS (42)

                                                            © L'oeil du Krop

     

    Le mot trace m'évoque presque irrémédiablement la chanson d'Alain Chamfort :

     qui, pourrait-on penser, n'a rien à voir avec   cette  photo rouillée illustrant, Lenoir Imprimerie, la perte de l'odeur d'encre, la fuite des mots écrits conservés rêvés contemplés travaillés. Voire ! Cette chanson me reporte en arrière, elle aussi. Je l'écoutais alors le soir, en regardant la nuit éclairée d'une banlieue lorraine, et faisant défiler - déjà - les souvenirs. J'étais gagnée par la mélancolie, la chanson s'y prête, et en même temps je m'efforçais de fixer l'instant, un jour souviens-toi de cet instant. La vie, qu'est-ce d'autre qu'une succession de traces, de sillons colorés, de souvenirs qui trainent leur lumière en unissant leurs chemins ?

    « AVEC LES YEUX (135)AVEC HUMOUR (20) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 13:58

    Géniale ! J'adore ce genre de prise ;) Top cadrage !

    2
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 19:15

    Un texte très émouvant que je partage dans toutes ses nuances...… 

    3
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 23:35

    J'apprécie le texte en relation avec l'image. Ce type de cabane, à mes yeux, c'est une partie de l'Histoire, car un jour ce lieu fut une superbe imprimerie, fréquentée par des clients satisfaits, Toutes ces vieilles choses qui survivent, malgré le temps qui passe, ont une histoire, et cela me touche beaucoup.


    Il y a un vieux local, rénové, qui subsiste, au centre-ville de Trois-Rivières, et qui est le lieu d'une boucherie. Chaque fois que je passe devant, je me sens comme en 1910, alors que ce local fut le Bijou, le premier cinéma de la ville. Aucune plaque sur la boucherie actuelle ne rappelle ce fait, mais moi, je le sais et je sens que je porte un haut-de-forme, que ma compagne a une longue robe et un gros chapeau fleuri, et que nous entrons pour voir les vues animées du Bijou.

    4
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 23:42

    Nostalgie, nostalgie ... Belle ambiance pour cette photo.

    (et parfois comme moi ces jours-ci on fait un grand ménage dans son ordinateur et on efface quelques traces dont on n'était pas forcément fier)

    5
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 06:43

    Ton texte et ta photo m'ont inspiré le plus récent article pour Tutti Frutti. C'est ce qu'on appelle de l'interaction.


    Pour les "étrangers", cliquez sur mon nom.

    6
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 19:09

    Belles diagonales rouillées témoins d'une activité passée.
    Et beau texte nostalgique.

    Bonne soirée. :-)

    7
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 17:32

    La photo est belle et émouvante mais c'est surtout le texte qui m'interpelle, un très beau texte, chargé de ce passé qu'on a toujours tendance à embellir et qui imprime une douce mélancolie au fond de l'être. Amitiés Nikole, bonne fin d'après-midi.

    8
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 11:06

    Je suis contente que vous ayez réagi à cette photo mettant en scène le passé. Tatiana, je sais que tu aimes les lieux désolés abandonnés et cela ne m'étonne pas que tu aies réagi, et tant mieux si c'est sur le cadrage, aussi.
    Le passé et ses traces marquantes, je sais comme il est présent dans ce que tu fais et écris, Francesco, merci de le dire ici, en "correspondance". Et toi aussi Mario ; de plus l'interaction que tu évoques est toujours agréable. Tu te doutes, AniLouve, que j'ai beaucoup de mal à effacer les traces, fût-ce dans mon ordinateur, mais je m'y efforce(rai). Merci, respectivement, Big-Bear et Malaura, pour la "nostalgie" et la "mélancolie", deux mots qui me sont familiers. Merci à tou-te-s pour vos propos aimables, et votre fidélité. Bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :