• Codicille

     Post-editum

     

    Découverts hier à l'exposition du photographe Araki, ces ciels trouvent en moi une résonance troublante avec mon billet précédent (lien ici)

     

                                                                                                                                            Clic sur les ciels

    Codicille

                                                                                                                              ©iels d'Araki par Le Krop

     

    Ces "scènes de ciels" ont une valeur sentimentale. Depuis qu'est morte la femme de sa vie, Araki prend tous les jours en photo un bout de ciel, c'est pour lui là que sa bien-aimée vit désormais. Deux ciels jamais ne sont semblables, les associations de formes et de tonalités sont infinies. Et le reflètent, cet infini. Il perenne ainsi par l'œil, le cœur et l'esprit une conversation, une communication avec celle qu'il continue d'aimer.

     


    Ryuichi Sakamoto (celui qui fit la musique de Furyo), Sheltering skies

     

    « AporieCycles, retours, changements »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Mai 2016 à 12:17

    L'ensemble photos, musique est touchant.

    Araki sous des dehors de pervers/pornographe/rigolard ne s'est jamais vraiment remis du décès de son épouse et l'expo montre bien cet amour éternel.

    Merci Nikole pour ce beau codicille.
    Bon dimanche. 

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 16:24

        L'être humain est complexe.
        Merci pour ton com.
        Bon dimanche à toi aussi.

    2
    patricklechalonnais
    Dimanche 8 Mai 2016 à 14:47

    Peut-être que dans sa douleur infinie,
    dans ses conversations célestes avec l'Amour de sa vie ,
    parfois,  face au Ciel, Araki rit.

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 16:21

        J'aime bien ton humour !

    3
    Dimanche 8 Mai 2016 à 15:16

    C'est très beau ! Le ciel est peuplé d'épreuves mais aussi de belles lumières... Bises.   brigitte

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 16:22

        Oui, les deux ! Bises.

    4
    Dimanche 8 Mai 2016 à 16:15

    Très beau et très émouvant

    Merci

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 16:22

        Merci à toi.

    5
    Dimanche 8 Mai 2016 à 17:17

    Les morts continuent d'être vivants tout le temps qu'ils sont présents dans notre souvenir. IL faut donc entretenir leur mémoire et Araki fait ce qu'il faut pour cela. Aussi original que romantique. 

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 17:21

        C'est vrai. Merci.

    6
    Lundi 9 Mai 2016 à 11:16

    très troublée par ton article et le thème du ciel, bonne journée

      • Lundi 9 Mai 2016 à 12:04

        Je t'ai touchée et troublée tour à tour : j'espère que je ne te perturbe pas outre mesure ! Bonne journée à toi.

    7
    Lundi 9 Mai 2016 à 11:17

    Ça devait être une chouette expo! 

    On lève souvent les yeux vers le ciel lorsque quelqu'un nous manque... 

    J'aime m'y perdre, la tête dans les nuages ou perchée sur la lune. ;) 

    Bonne journée Nikole! 

      • Lundi 9 Mai 2016 à 12:08

        Oui, ça l'était, et c'était plus diversifié, plus profond et susciteur de réflexion que je ne l'aurais imaginé a priori.
        La vision du ciel, comme celle de la mer, nous fait du bien. Je le fais beaucoup moins, mais il fut un temps où je photographiais très souvent les nuages.
        Bonne journée lylouan !

    8
    Lundi 9 Mai 2016 à 11:27

    Bonjour Nikole,

    C'est vrai, on regarde le Ciel quand on pense aux morts, pourtant c'est à la Terre qu'ils retournent, même si les cendres sont éparpillées dans le vent.

     

      • Lundi 9 Mai 2016 à 12:05

        Oui, c'est ce qui a alimenté ma réflexion ; merci de ton passage.

    9
    Lundi 9 Mai 2016 à 18:06

    On oublie tellement de le regarder, le ciel.

      • Lundi 9 Mai 2016 à 18:11

        Nan ...  j'y pense souvent :-)

    10
    patricklechalonnais
    Lundi 9 Mai 2016 à 18:20

    ces regards  tournés vers le Ciel , avec un "C" majuscule  car c'est leur Chez Eux, c'est pas le ciel de la météo, permettent aussi de s'adresser a nos morts  avec la possibilité de s'adresser a eux a coup sur, dans cette immensité, c'est certain qu'on ne peut pas les louper!

    Et en y repensant , ces regards vers le Ciel sont pour ma part accompagnés de legers  mouvements de la tête et des yeux , recherche / imploration qui ne se contente pas d'un regard fixe.....

    a l'opposé , c'est l'échine courbée , et le regard bien droit vers le Sol , avec un "S" majusc.........., qu'on leur parle , qu'on médite, ou qu'on pleure,  lorsque l'on est devant leur Sépulture .....c'est précis , ils sont Là ! ICI !

    Tête en l'air ou tête baissée, s'adresser à nos Défunts tiendrait donc  aussi de la topographie.....

    Et en passant , Bonjour à Eux ...................

      • Lundi 9 Mai 2016 à 18:28

        Très belles réflexions pour ton retour sur cette page ; merci beaucoup le Châlonnais !  :-)

    11
    Lundi 9 Mai 2016 à 20:34

    Bonsoir Nikole, me voici abonnée à ta newsletter pour suivre ton blog, sous l'égide de Soulages, tout est dit...

    Véronique du blog Berenice Big !

      • Lundi 9 Mai 2016 à 21:15

        Ça me fait très plaisir, merci beaucoup ! Et bienvenue alors !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :