• DEUX MAINS DEMAIN (10), AVEC LES OREILLES (33)

    Aimer longtemps

                                                 clic pour un plus grand bonheur visible

    DEUX MAINS DEMAIN (10)

                                                                                                                  © L'oeil du Krop

    Mon quartier. Celui de la sortie du métro, du Monop' local, de la placette centrale, de l'école primaire, dont on peut apercevoir à droite un bout d'horloge. Bref d'un endroit où l'on me voit souvent, et où je dois passer parfois pour une fadade (pourquoi pas ce féminin-là pour fada, hmmm ?) quand on me voit, assez régulièrement, faire brusquement, brutalement même, demi-tour, parce que je viens de croiser un couple comme celui-là, qui n'est plus à la fleur de l'âge, mais encore à la fleur de l'amour, et que je veux le garder dans ma boîte à souvenirs attendris. Je dois être pathétique quand j'ai des courses à la main, car alors il me faut, en un mouvement unique, sauvegarder les courses parfois encombrantes  pour éviter qu'elles choient (oui, je sais, il n'y a normalement pas de subjonctif présent au verbe choir mais celui-là me va bien à moi), sortir vite l'appareil de la poche, viser avec les courses en équilibre, souvent en zoomant un peu parce que les tourtereaux, pendant le temps de mes préparatifs improvisés, ne m'ont pas attendue, et s'éloignent (pire, parfois se sont lâché la main, ou arrêtés devant une vitrine, ou tourné le coin d'une rue)... Parfois, devant le résultat, je suis même, le coeur fendu, obligée de jeter l'image, qui n'en est même pas une ...
    J'aime, j'adore voir ces couples-là dans la rue, qui se tiennent par la main, et qui écrivent l'avenir.

    J'avais déjà utilisé cette chanson dans un contexte amoureux, ici, mais elle m'est revenue en tête car justement, ces jours-ci, j'ai croisé un -autre- couple (que je n'ai pas eu le temps de photographier), dont l'homme, facétieux, chantait cet air-là en rigolant (sisi, c'est possible) : Ay, tu me plaîs ... j'ai pensé alors que ça donnerait un peu de peps souriant à l'attendrissement du jour.

    DEUX MAINS DEMAIN (10)

       

        Que la journée


        vous soit douce,


        amoureuse,


        tendre ...

     

     

     

    « SANS LES YEUX (45)AFFLAC (95), AVEC HUMOUR (24), AVEC LES OREILLES (34) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Mai 2015 à 11:33

    Une photo touchante, une histoire bien mise en scène, une musiquette amusante, un ensemble bien réussi.

    Bravo le Krop Fada(de)

    2
    Jeudi 21 Mai 2015 à 12:46

    Toujours êmouvant, ce genre de scène dans la rue...

    j'admire ta rapidité car ce n'est pas évident et les obstacles ne manquent pas

    merci et belle soirée

    3
    Vendredi 22 Mai 2015 à 07:32

    oui c'est touchant, cela interpelle car c'est rare.. bel article..

    4
    Vendredi 22 Mai 2015 à 09:14

    Marcher mains fans la main, juste pour ne pas se perdre comme le font les enfants

    5
    Vendredi 22 Mai 2015 à 23:55

    Merci beaucoup à vous quatre que j'ai touchés avec ma petite photo/histoire.
    Bonne fin de soirée à vous.

    6
    Dimanche 24 Mai 2015 à 11:48

    C'est guilleret !

    J'aimerais un jour te suivre en reportage, tu serais, toi, mon seul sujet, dans tous ces moments où tu déclenches le clac :)

    PS : fadade et choient me vont tout aussi bien ! :)

    7
    AniLouve
    Mercredi 27 Mai 2015 à 01:02

    Toujours réjouissant les vieux couples main dans la main.

    (Et ce bon vieux verbe choir, celui de la bobinette)

     

    8
    Mercredi 27 Mai 2015 à 01:06

    Merci à toutes deux pour vos réjouissants commentaires.
    Bonne nuit.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :