• Dormitions

     

    Nannan, pas la dormition de la femme à la parthénogenèse, queue nenni, mais le sommeil provisoire la conscience tranquille, à ce qu'il semble, de quelques jeunes madones assoupies ou endormies dans le métro ... l'occasion de ressortir des photos d'archives sur un thème qui m'est cher. Lâcher prise léger de ces femmes en un temps où on pouvait respirer sans cache-nez et cache-bouche protecteurs. Co-vie avant covid ...
    Et puisqu'elles sont là, alanguies du sommeil du juste, je vais les laisser dormir tranquilles quelques jours en cette mi-août ...

     

    DormitionsDormitionsDormitions

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DormitionsDormitionsDormitions

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DormitionsDormitionsDormitions

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DormitionsDormitionsDormitions

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DormitionsDormitionsDormitions

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                              © L'Oeil du Krop

     

    « InterludeBlog. Huit. »

  • Commentaires

    1
    patrick
    Samedi 15 Août à 09:02

    l'expression "Lâcher Prise " m'a toujours interpelé , si ce n'est sourire, un peu ironiquement.

    L' utiliser pour un temps , certes nécessaire , de prise de recul, de  Distanciation, au vrai sens du terme , pour l'occasion, me semble incompatible avec l'état psychique de la ou les personnes qui en ont besoin, ou à qui on conseille de le faire.

    Dire a quelqu'un , avec tout le réel intérêt , l'amour , l'amitié, l'empathie, ou tout autre manifestation de vraie bienveillance :

    " il faut que tu lâches prise " est du même ordre d'idée que de conseiller à quelqu'un qui a perdu ses clés, de se souvenir LA ou il les a perdues .

    Mission impossible , dans la mesure où, s'il ( elle ) en avait été  capable, la situation actuelle aurait été évitée, du moins je crois.

    Combien de ces femmes ( d'ailleurs , pourquoi point de mâles ? ils seraient plus résistants et vaillants ? ) photographiées sont dans cet état passager de Lâcher Prise de façon volontaire , consciente et contrôlée ?

    Avec des bises.

      • Samedi 15 Août à 09:18

        C'est ton commentaire qui moi m'interpelle, car lâcher prise est une expression que je n'utilise -d'habitude- jamais, sans doute parce que je n'ai jamais compris, justement, ce qu'elle signifiait. Sauf, précisément, dans ce cas de figures, où ces femmes lâchent la réalité pour se laisser aller, consciemment ou non, dans le sommeil qui décroche du réel là, maintenant, peut-être.
        Bien sûr, j'ai beaucoup de "mâles" aussi dans mes photos de personnes dormant(es), mais ce jour célébrait -en quelque sorte hein !- la femme blanc-bleu de la dormition/assomption.
        Merci pour ce commentaire et bonne journée.
        Avec des bises itou.

    2
    Samedi 15 Août à 12:52

    c'est joli comme thème et c'est touchant quand on le met en parallèle avec le temps des masques ( tiens ça pourrait faire un thème aussi!)

      • Dimanche 16 Août à 16:57

        Merci !
        Oui, ça pourrait faire un thème mais comme je ne prends pratiquement pas de photos de gens masqués (les quelques images prises ont déjà été présentées précédemment, je ne pourrai(/s) pas l'honorer.

    3
    patrick
    Samedi 15 Août à 12:52

     

    Certes, mais c'est ce terme précis de Lâcher , qui me turlupine, car il évoque, pour moi , une action voulue, consciente et maitrisée .

    Or il me semble , que dans les images que tu nous montres, c'est la Nature , le Physiologique, qui l'emporte, et les met dans ce Hors Circuit temporaire, car parfois, quand la tête ne le peut pas, ou plus , c'est  le corps qui prend le relais , et commande. Ce repos involontaire , et subi, n'est que la mesure d'urgence de demi-sommeil , impératif et conditionnel de toute tentative d'aller plus loin.

    mais pour certaines , attention au réveil : il y a des torticolis qui se préparent ....

     

      • Dimanche 16 Août à 17:02

        D'accord, je comprends mieux.
        Peut-être qu'inconsciemment pour moi quand on vit on a prise sur la vie, volontairement ou pas, et que le fait de lâcher ce réel veut simplement dire qu'on n'en a plus conscience, par le corps ou l'esprit, volontairement ou pas. je ne sais pas le dire autrement.
        Tu me fais sourire car c'est souvent sur les mots que nous argumentons, ce que je trouve fort intéressant même si j'ai l'impression que nous faisons un petit tour et revenons au point de départ, même avec les expliques ; ça n'en est pas moins plaisant ! :-)
        Merci à toi à nouveau.

    4
    Samedi 15 Août à 13:11

    J'aime beaucoup cette série de femmes endormies, ces corps qui se laissent abandonner pour un temps avant d'affranchir une nouvelle étape. Kerrfoa

      • Dimanche 16 Août à 17:04

        J'apprécie que tu te sois donné la peine de passer dans cette maison-ci ; je t'en remercie !
        Bonne journée !

    5
    Samedi 15 Août à 20:31

    L'expression lâcher prise pour moi évoque le renoncement au combat et la résignation. Toutefois peut être est-ce une bonne chose s'il n'y a plus rien à faire.

    Mais dans tes cas de dormitions, je crois que le sommeil signifie tout simplement fatigue.

      • Dimanche 16 Août à 17:04

        C'est marrant que vous soyez plusieurs à rebondir sur ce terme.
        Merci pour ton passage !

    6
    Samedi 15 Août à 20:41

    fermer les yeux et se laisser emporter par le roulis du train, s'endormir et peut-être rêver ... 

    de lâcher le réel pas toujours réjouissant ...

    amitié 

      • Dimanche 16 Août à 17:05

        Et puis toi aussi, qui te rapproches peut-être un peu de mes mots à moi.
        Amitié.

    7
    Dimanche 16 Août à 00:41

    WOW ! Des êtres humains avec des visages complets ! Cela me rappelle le bon vieux temps de 2019.

      • Dimanche 16 Août à 17:06

        Ah ! ah ! Pourquoi est-ce que la remarque ne m'étonne pas, venant de toi ?

    8
    Dimanche 16 Août à 11:05

    Je trouve ces photos très belles, sublimées sans doute par le noir et blanc qui fait échapper au quotidien qui est dépeint. Plutôt que le "lâcher prise" qui je ne comprends pas très bien non plus je reprendrais l'expression du commentaire de claudeleloire: le "lâcher le réel"...

      • Dimanche 16 Août à 17:08

        Oui, comme moi aussi !
        Bienvenue chez moi, j'apprécie beaucoup cette visite et en suis reconnaissante.
        Et grand merci pour le compliment ! De façon générale, je sens plus les choses en noir et blanc !
        Bon dimanche !

    9
    Dimanche 16 Août à 19:25
    daniel

    J'aime beaucoup !! Elles partent doucement vers un ailleurs......Abandon temporaire à la vie !

      • Dimanche 16 Août à 19:29

        C'est ça ... joliment dit ... Grand merci !

    10
    Mardi 18 Août à 11:19

    C'est beau de lâcher prise ainsi au milieu du brouhaha de la vie parisienne... Elles se faisaient des ressources, ces dames et damoiselles, bien utiles aujourd'hui ! Douce journée d'été Nikole, à bientôt.   brigitte

      • Mardi 18 Août à 14:40

        :-) Grand merci à toi Brigitte !

    11
    Mercredi 19 Août à 17:55

    Qu'y a-t-il derrière chacun de ces fronts endormis ? Florentin

      • Jeudi 20 Août à 08:30

        Des pensées, du repos, des rêves ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :