• Double peine

     

      En ce dimanche ensoleillé, je n'avais pas oublié la fête des mères, mais ne l'avais en tête que par instants, mes deux filles me "célébrant" ce soir, sans qu'on ait rien préparé. Oh, à vrai dire, je n'étais pas non plus obsédée par le fait que c'est un jour d'élections européennes, convaincue que je suis des dés pipés de la politique. Ce sont les mêmes que d'hab qui vont "gagner", les bourses pleines, sans mauvais jeu de mots, et dans ces contenants-là il y a de l'argent, du sang et des larmes, tirés à la terre et aux humains. Mais j'irai voter quand même, comme chaque fois, par principe ; j'ai celui-là ! Déjà que les droits des femmes reculent, autant utiliser ceux qu'on a, et, au moins, mettre notre nom au bas d'un parchemin. Je me souviens des doutes de ma mère, s'intéressant peu à la politique, et s'en remettant à son mari pour voter, demandant alors qui étaient les méchants et qui les gentils... Je ne me souviens plus, curieusement, de ce que lui répondait alors mon père ; probablement lui disait-il pour qui il voterait lui, et elle, faisait pareil. Peut-être même lui ai-je fait une remarque désagréable à ce sujet un jour, cruelle qu'on peut être avec ses parents, parfois. Sans doute m'a-t-elle dit que quitte à ne pas savoir, autant voter comme son mari : ce n'est pas si bête, c'est moi qui l'étais. Ces détails me paraissent si dérisoires aujourd'hui.

     

    Double peine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (années 90)

     

     

    « IntervallesAu vert »

  • Commentaires

    1
    patrick
    Dimanche 26 Mai à 16:15

    Je suis allé voter ce matin itou, et à peine arrivé , ce que je savais déjà, sans l'avoir encore constaté , m'a sauté aux yeux et mis en pétard instantanément

     A l'heure où on culpabilise le consommateur moyen parce que son pack de 8  yaourts est emballé dans du carton qu'il va jeter, l'odieux salisseur de planète, cette ribambelle de bulletins de vote  , en rang d'oignons, parfaits doublons de ceux reçus par courrier, a quelque chose d'indécent, de honteux , même.

    ils finiront, a l'exception de ceux glissés dans une enveloppe, dans la poubelle de la démocratie, celle qui peut sans sourciller  recueillir toutes les démesures et tous les excès qu'on nous reproche, en nous faisant les gros yeux.

    Honte à eux,  et bonne Fête à toutes les mamans .

      • Dimanche 26 Mai à 16:40

        Cela m'a énervée aussi, d'autant plus que si nous avons tout reçu chez nous, et qu'en effet il était inutile de se retrouver devant des paquets qui allaient à la poubelle (sans recyclage je parie), certaines petites listes n'en avaient pas, il fallait venir avec son matos ; et ça, je ne suis pas sûre que les médias en aient (assez) parlé. J'ai vu une femme s'énerver - on lui demandait qu'elle revienne avec un docu de chez elle - et dire que ça la gonflait et que sûrement pas ! Ce qui m'a fait drôle, aussi, ce sont ces kilomètres de panneaux métalliques, dehors, avec qqes affiches dessus. Pour ça comme pour d'autres choses, c'est la civilisation du gâchis.
        Ce qui me ramène à ma petite maman, qui mettait un point d'honneur de toute façon indispensable compte tenu du budget, à ne rien gaspiller et à tout récupérer, pour le jardin ou autres. Et je ne parle pas  des tonnes de pubs qui nous submergent et qui passent directement, en ce qui me concerne, de la boîte aux lettres au conteneur à recyclage papier !
        Bonne après-midi. Bises.

         

    2
    Dimanche 26 Mai à 19:58

    ..oui de quoi être "colère" aussi, je ne comprends pas tout ce gâchis!

    Maman faisait de même, elle demandait à mon père ce qu'il fallait voter, à l'époque: le Général De Gaulle...cela date quand même!

    Bises du soir

    Mireille du sablon

      • Lundi 27 Mai à 09:52

        Je pense que la génération de nos mères faisait souvent comme ça... Merci à toi. Bises du lundi matin.

    3
    Dimanche 26 Mai à 23:13

    Comment, comment ? Fête des mères le 26 ? Chez moi, c'était le 12. Est-ce que ceci signifie que nos mamans ont de l'avance sur les vôtres ?

      • Lundi 27 Mai à 09:53

        Tss tss ! Que nenni ! Ah, peut-être un décalage très horaire ! :-)

    4
    Lundi 27 Mai à 07:23

    BonJour Nikole,

    Oui, j'ai fait un petit quelque chose pour la fête des Mère bien que Alzheimer ait vidé l'esprit de ma Môman.

    Oui, j'ai voté, plus par principe que par conviction. D'ailleurs, j'ai toujours été perplexe à propos de l'expression "gagner ou perdre une élection"... Pour être positif, je me dis que je gagne à préserver un peu de la liberté qui manque parfois ailleurs.

      • Lundi 27 Mai à 09:54

        J'y vais toujours, mais je ne crois plus en grand-chose ! Merci beaucoup pour ce passage et bonne journée !

    5
    Lundi 27 Mai à 07:40

    bonne fête à toutes les mamans françaises ...

    Que deviendra l'Europe ? nous avons voté ils décideront ... 

    Que deviendra mon pays ? plus nous votons et plus l'écart se creuse entre le nord fasciste et le sud de gauche ...

    on verra ...

    amitié .

      • Lundi 27 Mai à 09:55

        On verra oui ... je suis dans une phase où je n'ai plus guère d'espoir et tout ça me fatigue ...mais qui vivra verra oui, comme tu dis. Merci pour ces mots. Amitiés.

    6
    Dimanche 9 Juin à 12:56

    Le gâchis est institutionnel : 34 listes dont beaucoup n'ont eu aucun bulletin. Dans mon bureau de vote, ils n'avaient pas tout reçu. J'ai fait parti des scrutateurs une fois les bureaux fermés. La montée des écolos m'a fait plaisir. Mais ça n'a pas empêché que les deux antagonistes arrivent en première ligne.

    Quant aux économies, il serait temps qu'on ne double pas les bulletins. Chacun devrait amener celui qui correspond à son choix. Ça ferait gagner du temps. Et beaucoup d'argent.

      • Lundi 10 Juin à 17:57

        On est d'accord.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :