• Entre-deux

     

        Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir (René Char)

     

     

    Interlude

                                                                                               © L'oeil du Krop

     

      Ce flou si doux, celui de la certitude présente de l'autre, de l'importance de son existence, même absent. Le flou des mouvements, lenteur, des regards, des sourires partagés, pour les faire durer. Le flou des nuits reposantes, où l'on existe ailleurs, où absent à soi-même, on vit tant de choses, pourtant.
      Et le flou du ciel ! Celui des nuages, des camaïeux de bleus, de gris, de blancs qu'on suit d'un œil fasciné, happé par une beauté, une profondeur qui nous échappent.
      Le flou le plus intense enfin, celui de l'océan, jamais le même, indompté, indomptable et sauvage comme le désir tranquille, éternel, infini, à l'horizon de soi.

     

     

    « Bientôt Noël Premier janvier »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 08:24

    serait-ce une des raisons pour laquelle j'aime tant me promener au bord de la mer ? pour me confondre au flou des vies errantes que sont celles des hommes ? 

    J'y retourne demain passer le cap de la saint sylvestre ... loin de toutes les certitudes ...

    amitié .

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:33

        Le flou de la mer est si artistique. Et sans l'art, sous toutes ses formes, y compris celui de la respiration devant l'infini, que serions-nous ?
        Merci. Amitiés.

    2
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 11:12

    Tu nous fais aimer, tant et tant, le flou, merci!

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:27

        C'est si gentil, et délicieusement dit !
        Colo, j'en suis désolée, mais je ne parviens plus à te laisser de coms sur ton blog : il me prend pour un robot qu'il ne laisse pas passer malgré la reconnaissance d'images ! De plus, hier ni aujourd'hui tes images à toi n'apparaissaient, seulement le texte.

    3
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 11:27

    L'intention est tellement claire et reposante !

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:31

        Merci Thierry.

    4
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 12:22

    Tu cites René Char. Heu, je ne partage pas son constat : un poème est souvent l'expression de tout sauf d'un désir inassouvi.

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:30

        Mille excuses Fred, j'avais oublié un mot dans la citation ... et qui change tout, non ?
        C'est même, pour moi, l'une des définitions du poème que je préfère.

    5
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 12:54

    Je suis d'accord, car je suis moi-même flou.

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:23

        Tu veux dire fou (warf !)

    6
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 14:58

    magnifique photo merci

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 16:34

        Je suis contente qu'elle te plaise : merci !

    7
    Mercredi 26 Décembre 2018 à 19:55
    Pastellle

    C'est beau ça "la certitude présente de l'autre, l'importance de son existence, même absent"... 

    Et puis la suite aussi... Et la fin également, les derniers mots. 

    Comme un éloge de l'absence ton texte, mais qui pourtant n'en est pas une... 

     

     

      • Mercredi 26 Décembre 2018 à 21:11

        Merci beaucoup Sophie ; joli commentaire. Bises.

    8
    Vendredi 28 Décembre 2018 à 18:05

    Accueillons le flou quand il parle au coeur, comme dans les clichés de Patti Smith.

      • Vendredi 4 Janvier à 18:14

        Tu te souviens que j'aime Patti Smith ou tu es tombée pile ? Merci. Beaucoup.

    9
    Vendredi 28 Décembre 2018 à 20:27

    Pourquoi donc suis-je si carré, si rationnel ? Pour me rassurer sans doute. Le flou, c'est le doute, l'indéfini, l'incompris, l'inconnu, l'inquiétant ... Florentin

      • Vendredi 4 Janvier à 18:15

        Ptêt que je suis indéfinie et inquiétante ... :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Vendredi 28 Décembre 2018 à 22:14

    Le flou si doux visuellement... mais le flou c'est aussi l'indécis, l'incertain... Je rejoins Florentin, en ceci que l'amour et le désir, pour moi du moins, se définissent par leur clarté ;-)

      • Dimanche 30 Décembre 2018 à 17:16

        Je profite de ce que tu ne sembles pas être venue encore pour ajouter que la photo est très belle, d'une tendresse folle, soulignée par le flou, certainement... (Comme quoi on n'est jamais à l'abri d'une contradiction, mais j'assume). Bisous doux

      • Vendredi 4 Janvier à 18:17

        La photo est floue, leur amour est clair ... :-)  J'aurais pu parler de nimbe ...

      • Vendredi 4 Janvier à 18:18

        Me voilà revenue : merci pour ce second commentaire, et les autres :-). Bisous doux itou.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :