• Et aussi des crayons

     

     Le sudokuka

     

    Passion sérieusePassion sérieuse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est entré dans la rame, vite, pensif. S'est précipité sur une place assise en déposant rapidement son sac. Alors il a respiré, s'est installé. A sorti un carnet, un crayon. Un taille-crayon. J'ai commencé à sourire. À part les élèves de petite école et le Krop, qui se sert encore d'un vrai crayon (et qui se taille, et dans les transports ? Et en a un dans son sac -sinon on peut tailler les crayons par les deux bouts, ça fait une mine de secours- ?) J'ai souri encore plus quand il a sorti un autre crayon et l'a taillé ; et un autre... Tout ça avec une attention, une ferveur que j'ai trouvées assez stupéfiantes. Ce type me fascinait. J'ai quand même eu le réflexe de sortir mon appareil.

     

    Passion sérieusePassion sérieuse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                       (étonnant non ?!)

     

    Et puis, il a fini par s'y mettre, à son écriture. À la gestuelle de son crayon et sa façon de se comporter, j'ai supposé qu'il faisait (j'allais écrire jouait, mais ça semblait tellement sérieux, tellement important que tout à coup ce verbe ne -me- sied plus, même si certains jeux, certes, sont sérieux) du sudoku. Il était complètement dans son monde. Je me suis dit que ce serait dommage qu'il rate sa station d'arrivée, juste avant de m'apercevoir que je l'étais, moi, à ma correspondance, et qu'il fallait que je sorte rapido. Ce que je fis, en cliquant encore, rapido itou.

     

    Passion sérieuse

     

    Et je suis sortie. Il n'avait pas levé la tête, pas vérifié où il était. J'ai continué à le regarder à travers la vitre. Pris une dernière photo. Où on devine les petites cases avec des chiffres.

     

    Passion sérieuse

     

    Hasard des circonstances, le jour d'avant, j'avais ainsi observé de loin une autre personne absorbée dans un jeu écrit, et l'avait capturée, elle aussi. Elle est en train de jouer/chercher sur l'autre blog, ce jour (ICI).

    Deux autres liens, encore, évoquant une autre ancienne histoire de taille-crayon (ICI)... et de mêlée de crayons, entre autres, () ...

    Bien sûr, comme d'hab, toutes les images sont du Krop et si vous voulez vous approcher du jeune matheux, cliquez donc sur les photos, vous le(s) verrez mieux.

    (Je vais vous dire un secret : bien que n'étant pas copine avec les chiffres, j'aime bien le sudoku, et je finis toujours par résoudre les grilles -certes, j'y mets parfois beaucoup de temps- à l'inverse, honte sur moi, des mots croisés !!! Pfff, littéraire, elle est, la fille, i paraît !)

     


    dEus, Little arithmetics (en vidéo sur la Toile ICI)

     

    « Plume de KropSamedi jazzy »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Juillet à 07:15

    Je viens de me surprendre à entrer dans cette histoire comme le type est happé par la sienne avec sa grille:plus de son autour,plus aucune image...Plus rien,que les mots qui m'emportaient,les crayons,le taille-crayon,la perte de conscience de ce qui se passe autour ....Et je me suis vu dans ce rôle d'observateur,jusqu'à en perdre la notion d'équilibre qu'on doit garder en sortant d'un wagon pour suivre un couloir,puis des escaliers ....Fascinant et Passionnant ....Bises,Nik' ...

      • Lundi 3 Juillet à 12:12

        Je suis ravie si j'ai réussi à créer un certain suspense/emprise :-) Merci beaucoup l'ami. Bises.

    2
    Lundi 3 Juillet à 08:39

    Ça a l'air captivant. Je saurais pas écrire un livre qui captive et active tant. Les chiffres ont leur pouvoir...

      • Lundi 3 Juillet à 12:11

        Certes ... même sur moi, c'est dire !

    3
    Lundi 3 Juillet à 09:01

    Hihi...Confidence pour confidence, je n'aime pas beaucoup les chiffres, j'étais une adepte des mots croisés mais depuis ce jour, je suis devenue une accro du sudoku!;-)

      • Lundi 3 Juillet à 12:21

        Comme quoi, hein, même les "littéraires", parfois !
        Merci pour ce parallèle !

    4
    Lundi 3 Juillet à 09:31

    Je vois que tu n'as pas choisi de photographier le plus moche du train... quel œil ! Bises.  brigitte

      • Lundi 3 Juillet à 12:10

        :-) Oh, l'eût tété moche que je l'eusse épinglé quand même. Oh pi moi tu sais, la beauté des jeunes hommes ! Bises.

    5
    Lundi 3 Juillet à 09:40

    Encore quelque chose que je ne connais pas. Merveilleux.

      • Lundi 3 Juillet à 12:11

        Le sudoku, ou la musique ?  :-)

    6
    Lundi 3 Juillet à 10:03

    Le sudoku, c'est pas mon truc. En revanche, les mots croisés... Et pas que dans les transports... C'était de grand matin et n'importe où, et même dès que je disposais d'un moment de liberté. Mes préférés : les grilles muettes force 5, grand format. Une prise de tête que je ne parvenais pas toujours à dominer.

    ton reportage est intéressant : ce garçon ne se prend pas la tête avec ce qui l'entoure, il est ailleurs. bienheureux ceux qui s'évadent, quel que soit le moyen employé !

    Vais-je avoir droit encore au captcha ? Allez, je fonce et je verrai.

      • Lundi 3 Juillet à 12:19

        J'aime bien les mots croisés mais je ne suis vraiment pas douée. Et les possibilités sont si infinies. Le sudoku est fermé et plus carré, c'est le cas de le dire, et bien qu'il s'agisse de chiffres, je me sens moins, comment dire, démunie !
        Heureux ceux qui s'évadent, car le royaume du rêve leur appartient ?
        (Je me dis -et j'espère- que pour les problèmes Ekla ce n'est sûrement qu'aujourd'hui. Moi-même en tant qu'utilisatrice il y a des moments où ça buggue et où j'attends que ça se passe (même si ça ne se manifeste pas de la même façon). Et chez toi comme chez d'autres je suis obligée d'abandonner après des dizaines de reconnaissances de panneaux jamais validés ; chierie de technique de merde quand ça ne fonctionne pas !)

    7
    Lundi 3 Juillet à 10:04

    Ben voui : encore cette suspicion. Hum !

     

      • Lundi 3 Juillet à 12:14

        Je suppose que je ne puis rien faire à cet état de fait ! (Et ce genre de truc me met en rage !)

    8
    Lundi 3 Juillet à 11:02

    ah bon ? il faut plusieurs crayons pour faire sudoku ?

      • Lundi 3 Juillet à 12:13

        Dans le cas où une mine casserait, oui ; sinon, nan...  :-)

      • Lundi 3 Juillet à 13:50

        deux crayons, je veux bien, mais plusieurs.... C'est vraiment un adict du taille-crayon !  :-))

      • Lundi 3 Juillet à 13:53

        C'est vrai que ça m'a étonnée !!  :-)

    9
    Lundi 3 Juillet à 20:27

    j'aime ton regard posé sur le monde chère Nikole

      • Lundi 3 Juillet à 20:55

        Merci♥ chère Sylvie !

    10
    patrick
    Lundi 3 Juillet à 20:38

    plusieurs crayons  ?

    il est peut-être testeur de crayons chez Ikéa......et il en profite pour entretenir le fonctionnement de sa cervelle.

    Plus simplement , peut être qu'il vendait des cartes postales .....

    Cela dit ,  pour redevenir sérieux , ton écriture est vraiment captivante ...

    tu m'as déjà étourdi hier avec ton scenario mi Polar / mi Love Story 

    J'lui dis ? ou j' lui dis pas ? , elle le bute , ou elle le jette du balcon ?

    Tu devrais écrire, Nikole ....enfin je veux dire : pour de bon ;)

     

     

      • Lundi 3 Juillet à 20:58

        J'attendais celui ou celle qui m'évoquerait les cartes postales hi hi !
        Ah, écrire ! Les images ont supplanté les mots, en partie, mais c'est encore un de mes grands rêves. Euh ... à la retraite ???
        Merci beaucoup pour ton enthousiasme !

    11
    Mardi 4 Juillet à 06:01

    C'est le mot que ne n'avais jamais lu de ma vie. J'ai cherché sur Internet.


    Eh bien quoi, future retraitée ? Tu écris déjà, non ? Et c'est un complément de tes images. Alors, tu as un univers. Prends plaisir en toute chose. C'est le principal.

      • Mardi 4 Juillet à 07:36

        Vous ne faites pas de sudoku, au Québec ? (sudokuka, j'ai "inventé", sur le mode de karatéka).
        Je n'écris pas vraiment... même si j'ai des bouts, ici ou là :-)
        Retraitée ? Ben, encore trois bonnes longues années...
        Mais oui, le plaisir en toute chose, au jour le jour ; carper le diem, c'est ma devise.
        Merci Mario pour ce commentaire, et bonne journée à toi.

    12
    Mardi 4 Juillet à 11:34

    Tu es de celles/ceux qui regardent encore autour d'eux, dans les transports en commun, une espèce en voie de disparition. (Un sudoku par jour sur tout petit écran, pour changer des lettres ;-)

      • Mardi 4 Juillet à 15:04

        Merci pour ce commentaire.
        Je suis une contemplative je crois. Et vaut mieux regarder autour de soi quand on aime faire des photos... :-)
        (Sur écran, petit en plus ! :-( ça m'ôterait tout plaisir...)

    13
    Mardi 4 Juillet à 18:22

    Un plaisir de lire ce que voit ton oeil de Krop!

    Ici: le mystère du taille-crayon, parfait!

      • Mardi 4 Juillet à 18:34

        C'est vraiment très gentil, colo : merci !

    14
    Mercredi 5 Juillet à 21:14

    Je ne fais jamais de Sudoku mais je possède un taille-crayon dans le bordel de ma trousse d’écolière qui ne quitte jamais mon sac. Il m'est d'ailleurs essentiel quand j'illustre les marges de mes cahiers au fond d'une salle de réunion sans fenêtres.

    Ce qui me plait le plus chez ce gars, c'est sa capacité à occulter la foule, le lieu pour être tout seul avec lui. C'est le genre de scène qui m'aurait complètement fait louper ma station, heureusement que je ne prends que très exceptionnellement les transports en commun...surtout le matin. :)

      • Jeudi 6 Juillet à 09:21

        J'adore la taille ton commentaire : une mine d'impressions. :-) Bonne journée lylouan.

    15
    Samedi 15 Juillet à 13:54

    J'ai beau aimer la photo, je n'aurais pas pensé à le photographier - en revanche, j'aurais totalement déliré en le regardant faire, c'est certain ! Du coup, tu m'offres ici quelque chose que je n'ai pas vécu.

    (j'adore les sudoku, surtout les "killers", les grilles où il n'y a aucun chiffre !)

      • Samedi 15 Juillet à 16:41

        Les killers ??? Koitesse ? Comment ça, des grilles sans chiffre ?!!! Déjà que j'ai du mal avec les "normaux", qu'est-ce que ce doit être !!!!

      • Samedi 15 Juillet à 18:05

        Dans un "killer sudoku", on te donne la somme des chiffres sur une zone donnée ; par exemple, "3" sur 2 cases, ça ne peut être que les chiffres 1 et 2 - ça épaissit la problématique de déduction, et j'adore ça, perso !

      • Samedi 15 Juillet à 18:31

        Bravo à toi ! Mais beaucoup trop complexe pour mézigue !  :-(  Rien que l'idée me paralyse de perplexité !  :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :