• Femina, femina, feminam

    Le passé     ...   souvenirs d'espoir ...

    Pour les femmes, pour certaines, pour nous, dans les années soixante-dix, dans ce pays, quand on était jeunes, les temps n'étaient pas si vaches, un monde ouvert nous appartenait presque, tout nous semblait possible à inventer et à vivre, au moins se l'imaginait-on, au moins avait-on la sensation que les portes n'étaient pas verrouillées ...

      Femina, femina, feminam

     Femina, femina, feminam


                                                                        
                                                                     Photos © Denis L.

     Le présent     ...   se battre contre tout ce qui l'annihile ...

     Femina, femina, feminam

                                                    © L'Oeil du Krop

     
    Chrissie Hynde et les Pretenders, Middle of the road

     
      L'avenir ?

      Femina, femina, feminam

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    © L'Oeil du Krop

    Stairway to where ? Et dans quel sens, l'escalier ?
    Mais où sont les roses d'antan ?
    Quelquefois, je me demande si tout n'est pas à recommencer ...

     


    Emerson, Lake et Palmer, From the beginning (c'est Greg Lake qui chante)

    Et pour terminer sur une image positive : c'est ICI.

     

    « TemposPrintemps des poètes 2016 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Mars 2016 à 07:07

    Tu sais que je suis d'accord avec tout ça. Depuis quelques jours, une idée pour un roman me trotte dans le cerveau.  J'ai 60 ans, ce qui est l'âge d'être un grand-père qui raconte aux enfants. Et si je racontais dix tranches de liberté de ma jeunesse, des gens qui étaient alors présents, sous la forme de fables amusantes ?

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:13

        C'est une bonne idée !  :-)   Go go !

    2
    Mardi 8 Mars 2016 à 08:37

    Tu as raison, voir de l'avant, le positif, ce qui nous touche, nous révolte, nous met en mouvement. AU niveau du droit des femmes il y a encore beaucoup à faire.

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:13

        Tant à faire que j'avoue mon découragement parfois. Merci.

    3
    Mardi 8 Mars 2016 à 12:15

    Question d'échelle (sans jeu de mot) temporelle :

    Sur le temps d'une vie l'évolution des statuts et des droits peut sembler faire du surplace et parfois des pas en arrière. Sur un siècle on peut constater le progrès. 

    Nous devons rester vigilants; la mondialisation, l'instantanéité de l'information peut nous donner la motivation pour ne jamais baisser la garde en ce qui concerne la défense et à la promotion des droits de la femme.

    Et il est question de beaucoup plus que simplement du droit de vote (lien). C’est des droits de la personne dont il est question dans tous les aspects de la vie en société.

     

    4
    Sergio Bro
    Mardi 8 Mars 2016 à 12:20

    Souhait du jour = bon pour la vie.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/08/01016-20160308ARTFIG00003-doodle-google-rend-hommage-a-toutes-les-femmes-de-la-planete.php

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:14

        Vous devenez un fidèle ici : j'en suis touchée, merci !
        Et merci pour le contenu, les liens.

    5
    Mardi 8 Mars 2016 à 19:19

    Tout est à recommencer ... les espoirs semblent déchus ... ce sera dur, mais il faut y aller !

    amitié .

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:15

        Quand je pense à celles qui se sont battues et qui se battent, et en face les pécores et les cons, ça me navre.

    6
    Mardi 8 Mars 2016 à 20:41

    Chaque jour je mesure la chance que j'ai d'être née ici et d'avoir les droits pour lesquels certaines femmes se sont battues. C'est à elles que je pense aujourd'hui et aux autres... privées de ce que nous possédons.

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:18

        Je mesure aussi ma chance, pas seulement pour le lieu, mais pour l'époque. Seize ans en soixante-dix, c'était un âge d'or pour le[s] (peu de) dizaines d'années qui ont suivi. La régression avance, à mon sens. J'admire celles (et ceux) qui ont encore l'énergie en face de ça.

    7
    Mercredi 9 Mars 2016 à 12:58

    La lutte pour les droits des femmes  remonte aux calendes grecques et elle est loin d'être terminée . Alors quand les acquis sont remis en cause et qu'on régresse, c'est à désespérer...

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 12:18

        Je suis souvent désespérée ...

    8
    Jeudi 10 Mars 2016 à 15:06

    oui oui créer sans arrêt et sans désespérer surtout! sans arrêt reprendre l'ouvrage commencé par celles qui ont osé, bonne journée

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 15:26

        Merci beaucoup !

    9
    Jeudi 10 Mars 2016 à 16:15

    Qu'est ce que je peux avoir honte de me plaindre de ma vie quand je la compare à celles de certains et de certaines, connus ou inconnus. C'est dommage, ça ne m’empêche jamais de recommencer... 

    Alors ma belle liberté, celle pour laquelle je n'ai jamais eu à me battre et encore moins à défendre, je l'offre aussi bien à celles qui se sont révoltées, qu'à celles qui l'ont fermées.  ;)

     

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 17:59

        C'est une jolie profession de foi !

    10
    Vendredi 11 Mars 2016 à 10:15

    Tout est toujours à recommencer, à réinventer, même le 8 mars peut-être ?

      • Vendredi 11 Mars 2016 à 11:46

        Ptêt bien ...  :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :