• Fréjus

     

    Au sud (2)

     

    Le printemps revient. Saison pour laquelle, chaque année, mon cœur et ma tête sont partagés. Renaissance et soleil, certes, mais fin de la beauté et du rêve de la vie en clair-obscur, en demi-teintes, en nuances. On ne le croirait pas au son enflé de ma voix-colère et de mes rires tonitruants mais j'aime la nuance (Michel Galabru à Nathalie Baye dans "Une semaine de vacances" disait : On ne dirait pas à me voir mais j'aime la finesse... humm.)
    De l'eau encore, pour ce deuxième billet sudiste. Juste pour le plaisir (le mien, en tout cas, hé ! hé !) Avec une mer qui frisotte gentil (ben oui, c'est la Méditerranée...) Ensuite, on entrera dans les terres... et la ville ...

     

    Fréjus

     

    ... en regardant le ciel. En passant par les toits.

     

    Fréjus

     

    Le ciel est par-dessus le toit, si bleu, si calme...

     

    Fréjus

     

     Comme des oiseaux perchés au haut d'une improbable demeure...

     

    Fréjus

     

    Redescendons et posons-nous. Balade dans les rues presque vides. En tout cas encore sans touristes (enfin, à part nous quoi... !)

     

     

    Fréjus

     

     

    Fréjus

     

    Des souvenirs me remontaient de Nice et de sa vieille ville, de ses murs ocres et de son linge aux fenêtres. Villes du Sud. Typique parfois dans ces petites rues sombres aux habitations encaissées. J'aime bien le linge qui danse.

     

    Fréjus

     

     

     

    Fréjus

     

    Plusieurs fois, au détour de rues, des façades, aux devantures très végétales ...

     

    Fréjus

     

     

    Fréjus

     

    ... devant les (portes-)fenêtres donnant sur la rue : outre le fait que c'était joli, je me suis dit que c'était foutrement bien pensé pour se protéger des regards.

     

     

    Fréjus

     

    Des chats (qui se sont un peu chicorés) ... Si j'aime les chats noirs, j'aime aussi les chats blancs, et je me suis toujours dit que si j'en avais un un jour, je l'appellerais Madame Arthur (ouioui, même un mâle !) ... pourquoi ? ben à vrai dire je n'en ai pas la moindre idée... Parfois, les idées loufoques, faut pas se demander...

    Bon, si on débouchait un peu au grand air, par exemple sur cette place très ouverte où regarder cette église ...

     

    Fréjus

     

    ... à l'image pas du tout représentative, puisque la photo est un peu serrée ... sans beaucoup d'espace ... mais c'est ainsi que j'avais envie de montrer une partie du bâtiment, en épurant, en quelque sorte, l'impression qu'on pouvait avoir de lui ... ben ouais, les images, c'est comme les mots, on fait ce qu'on veut avec !  :-)

    Et à deux pas ... bon, allez, vingt, cette statue du général romain Agricola (j'eus alors une pensée pour nos cours de latin et le professeur qui nous les dispensa...)

     

    Fréjus

     

    Dites ! Vous pensez que c'est voulu, le fait que ce soit la banque Société générale qui se soit installée juste là, derrière ? Les banquiers auraient de l'humour ?!

    Je vous laisse avec cette question existentielle... La prochaine fois, je vous emmène dans un monde plus minéral!

     

                                                                           à suivre !

     

    (Les photos prises gagneront à être vues en plus grand format : pour cela il suffit de cliquer dessus ; la citation est empruntée à Verlaine).

    « Le bateau immobileQue la montagne est belle ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Kik
    Dimanche 26 Mars à 18:01

    Le ciel, le soleil, la mer, les rues colorées, les maisons fleuries, tout y est ....  Très joli condensé d'un après-midi passé à jouer les touristes ensemble et à te faire découvrir mon nouveau " chez moi ". Bisous sudistes .

      • Lundi 27 Mars à 13:16

        Merci d'avoir laissé u com ! :-)  Bisous nordistes.

    2
    Dimanche 26 Mars à 20:07

    ..j'ai pu aussi la visiter hors saison cette ville, elle est vraiment agréable avec ses ruelles resserrées...il me semble que la porte de l'église est fort belle....

    Bises du soir de Mireille du sablon

      • Lundi 27 Mars à 13:17

        Pour l'église, mon amie te répond juste après. Merci et bises du midi, Mireille.

    3
    Kik
    Dimanche 26 Mars à 20:23

    Bonsoir Mireille du sablon, je pense que vous confondez avec la grande double porte de la cathédrale St Léonce place Formigé qui est en effet très belle. Cordialement.

      • Lundi 27 Mars à 13:17

        Merci pour cette réponse.

    4
    Lundi 27 Mars à 01:33

    je découvre !!! super...

    tilk

      • Lundi 27 Mars à 13:18

        Oui ? Ça me fait très plaisir : merci !

    5
    Lundi 27 Mars à 04:36

    Les premières phrases de ton article sont délicieuses à lire.


    Savais-tu que les chats entièrement blancs ont souvent un handicap ? Yeux, oreilles, etc.

      • Lundi 27 Mars à 13:19

        Ben c'est gentil !
        Pour les chats blancs, non, je ne savais pas (ou j'avais oublié... j'oublie tant de choses).

    6
    Lundi 27 Mars à 09:04

    Hello,

    Superbe ! Chauqe image pourrait être le début d'une hitsoire.

    Bravo.

      • Lundi 27 Mars à 13:20

        C'est intéressamment dit... Et ouvre des horizons. Plus basiquement, je me contente moi de dire, que chaque image est une histoire.

    7
    Lundi 27 Mars à 10:28

    J'aime bien ta balade, je me sens bien dans le sud... et j'adore ta "chute" sur Agricola et la Société géniale comme disaient certains à une lointaine époque !!! Jolies photos, où donc est cette église ? Belle journée à toi.   madame brigitte (qui aime bien Madame Arthur)

      • Lundi 27 Mars à 13:22

        Ton rebondissement lexical n'est pas mal non plus, alors merci !  :-) Euh, toujours pour cette église, au secours Kik parce que moi j'ai... oublié  :-(
        Belle journée à toi madame Brigitte !

    8
    Kik
    Lundi 27 Mars à 15:40

    C'est l'église Saint François de Paule sur la place .... Agricola ! Bisous !

      • Lundi 27 Mars à 19:13

        :-)   merci ! Bisous.

    9
    Lundi 27 Mars à 17:43

    On peut appeler un chat blanc « Madame Arthur » tant qu’on veut : il n’en saura rien.

      • Lundi 27 Mars à 19:14

        Certes !

    10
    Lundi 27 Mars à 19:31

    Tout un reportage sur le sud, moi qui suis un peu fainéant je me suis contenté de mettre du bleu sur ma page !

    Bien vu la ballade, ah bah non, un seul "l", vu qu'il y a pas de zicmu ce jour ...

    A suivre avec plaisir!

      • Mardi 28 Mars à 12:41

        Du bleu, c'est déjà pas si mal.
        Et pour la ballade, c'est moi, pour le coup, qui ai eu la flemme de chercher à illustrer sonorement.
        Merci pour le plaisir !

    11
    Lundi 27 Mars à 21:58

    Le commentaire que j'avais laissé cette après-midi a disparu...

    Je te disais que j'aimais beaucoup ta première photo (les autres aussi). Je me suis toute suite vue faire quelques exercices d'équilibrisme sur ces "cadavres" d'arbres! 

    Et merci de m'avoir bien fait rigoler avec le prénom de ton peut-être futur chat... C'est excellent! 

    Belle nuit... 

      • Mardi 28 Mars à 12:44

        Je suis désolée pour la disparition du commentaire, que bien sûr je ne comprends pas (mais il y a tant de choses, dans le domaines internet, qu'on ne comprend pas !!)
        Tu aurais aussi fait l'équilibriste, sans doute, sur les bouts d'Estérel que je montrerai bientôt :-)
        Ravie de t'avoir fait rigoler ... c'est déjà ça hé ! hé !
        Belle journée !

    12
    Mardi 28 Mars à 10:37

    D'excellentes photos comme toujours grâce à ton œil particulier. Tu saisi en effet des instants dont la capture n'est jamais évidente.

    J'apprécie la toute première, ces deux troncs torturés échoués sur la rive auxquels répond l'indifférence des traces de pas dans le sable. Tout comme je goûte les autres, bien différentes, un peu moins anecdotiques. Quand j'aborde la quatrième photo, je pense tout de suite au mât d'un navire, même s'il s'agit d'un lampadaire : le bleu du ciel que tu as effrangé donne l'impression d'être en haute mer. Et je débouche, dans cette visite improvisée, sur deux chats qui s'apprêtent à se chipoter (j'avais deux chats que j'ai longuement observés) : difficile de capter un moment de réflexion entre deux félins qui réfléchissent à une stratégie pour sabrer l'autre. Chapeau : c'est carrément magique.

      • Mardi 28 Mars à 12:48

        Certes l'appréciation des photos de quelqu'un est tout arbitraire, n'empêche que je suis très sensible à la tienne qui, tu t'en doutes, me touche énormément (je ne pensais pas dire ça un jour mais je crois que la photo m'est -en tout cas en ce moment- plus importante encore que l'écriture. J'ai du mal à écrire ça, je m'en voudrais presque !) Et merci pour le mot "magique"...

    13
    Mardi 28 Mars à 14:37

    je vois ce que tu veux dire, partagée entre lumière printanière et les miettes de l'obscurité de l'hiver qui se prêtait bien à une certaine introspection....bises profite

      • Mardi 28 Mars à 18:04

        Mais pas seulement pour l'introspection ; pour l'extérieur aussi ça me va, en partie tout au moins. Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :