• Georges et Léonard

    On parle toujours de soi

     

      La musique est souvent indéfectiblement liée à des souvenirs perso. Léonard Cohen vient de mourir et je n'ai jamais été une inconditionnelle, ni de son personnage, ni de sa voix (je fais d'ailleurs partie des gens qui préfèrent l'allelujah de Jeff Buckley au sien).
    J'ai pourtant le souvenir ému, unique et doux d'une nuit passée avec le monsieur, une de ces nuits où Georges Lang, qui passait ses nocturnes à nous faire découvrir des artistes plus diversifiés les uns que les autres, offrit l'écoute d'un concert dudit Cohen. Quand était-ce ? Où était-ce ? Je n'en ai pas la moindre idée. Les années soixante-dix, certes, mais laquelle ? Je me souviens d'un petit appareil radio minable collé à mon oreille, presque en sourdine ... je me rappelle m'être sentie bercée, longtemps, et avoir sombré dans le sommeil avec une délicatesse mémorable ... alors rien que pour ce souvenir-là, il fallait que je dise deux mots. Parce qu'ils sont doux. So long, mister Cohen !

     

     

    Georges et Léonard

     

     

     So long (Marianne...)

     

    « Esprits matérielsIdées brèves »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 07:10

    je suis toujours une adepte de sa voix ... 

    amitié .

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:55

        Amitiés.

    2
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 07:48

    ...ne parlons pas anglais, c'est d'abord sa voix que j'ai apprécié puis ses chansons reprisent en français par d'autres chanteurs...que de soirées à les reprendre en groupe!

    Bises de Mireille du sablon

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:56

        Merci et bises.

    3
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 08:28

    Marcher en écoutant, ou en se souvenant d'un air envoutant, sur la pavé, la nuit, sous la pluie...

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:57

        Les mots et les images ... et ton art de t'adapter. Merci Thierry.

    4
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 20:03

    Moi c'est le Suzanne repris par Alain Bashung et vu (écouté religieusement) en concert à la Pép (NJP) en octobre 2008 qui me reste (avec bien sur les Hallelujah de Buckley et Cohen), sinon je trouvais ce chanteur trop "triste" ... Voilà Suzanne est doublement seule maintenant...

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:55

        Je ne connaissais pas la version de "ton" Bashung ; merci pour la découverte.

    5
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 21:26

    Léonard Cohen... L'annonce de sa mort m'a rendu triste, j'ai fait ma minute de silence devant une bougie... J'écoutais ses disques avec mon père quand j'étais môme, j'ai fait le trajet Maison/Quiberon avec lui il y a peu... 

    Il va rester avec nous. Comme les autres.

    Tu préfère l'Allelujah de Buckley au sien? Bon c'est pas grave, je t'aime quand même! ;)

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:54

        Les chansons sont nos prières à nous ; en tout cas c'est un peu comme ça pour moi :-)

    6
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 22:12

    Toutes, ou à peu près toutes les chansons de Cohen, sauf Hallelujah, qui me fait pousser des boutons. Ado, j'écoutais déjà LC, même si mes amis me disaient : C'est pas heavy ! Bref, il m'a accompagné tout au long de ma vie.


    Pour Nikole et ses petits z'amis :


    http://mariomusique.vefblog.net/78.html#Elle_aime_Leonard_Cohen

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:52

        Ah oui, étonnant ! La plupart des gens que je connais aiment beaucoup Allelujah.
        Merci beaucoup pour le lien ; j'espère que les "petits z'amis" passeront voir ton tes blogs.

    7
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 18:35

    Ah ces chansons qui ont marqué un moment notre vie ... A chacun la sienne. Je me souviens, moi, d'une chanson qui m'avait pétrifié la première fois que je l'ai entendue, tant elle s'accordait avec ma passion du moment. C'était une oeuvre de Georges Chelon : "Quand tu me serres dans tes bras". J'étais retourné à l'Université et j'avais laissé à la maison ma douce et notre fils, alors tout petit. J'étais alors amoureux fou. Je me demande aujourd'hui ce qui m'attirait dans ce texte, plutôt ordinaire. Mais, la musique continue de m'attendrir et me fait revivre, chaque fois que je l'écoute, un instant de ce que vivais alors ... Florentin

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 15:00

        Je suis allée écouter ... mais en fait je connaissais : G. Chelon a beaucoup chanté à "notre" époque. La musique est un mystère noué à nos fibres, les plus intimes parfois. L'être est un animal complexe et si inconnu encore. Merci pour ton passage.

    8
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 17:58

    "Ce que j'aime une fois, je l'aimerai toujours" (l'Amour fou, Breton)

      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 18:25

        C'est si bellement dit ; merci.

    9
    Mardi 7 Novembre à 11:54

    Oui, so long Mister Cohen! Moi aussi je n'étais pas un inconditionnel de cet artiste mais comment ne pas être envouté par sa voix.

    Ci-dessous un petit "article" que m'étais amusé à écrire, mi-fiction, mi-réalité.

    http://dieufournitleventalhommedehisserlavoilesaintaugustin.hautetfort.com/archive/2017/01/21/suzane-et-leonard-ou-la-curieuse-rencontre-d-une-danseuse-et-5901669.html

    à bientôt de vous lire!

      • Mercredi 8 Novembre à 07:18

        Merci beaucoup pour le passage ici ; et merci pour le lien parallèle !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :