• Images floues

     

                                   Les contours de la vie

     

    Images floues

     

    De cette image, Richard Dumas, devenu ensuite photographe de photos nettes, disait dans un journal : Souvent je repense à cette photographie trouble ... j'ai environ dix ans, mon père m'a passé son appareil et je dois photographier la famille devant la DS toute neuve ... Mon père photographiait de manière très exigeante ... Les petites épreuves carrées m'intéressaient beaucoup ... J'étais chaque fois tellement impatient de découvrir les nouvelles photos que je tenais toujours à l'accompagner ... quand c'était prêt. Donc spécialement cette fois-là ! Bien sûr, j'avais honte de cette photo, je la trouvais vraiment ratée - d'ailleurs aujourd'hui où les images floues sont éliminées d'emblée, je ne l'aurais sans doute jamais vue. Mais mon père m'a dit qu'il la trouvait intéressante et que je pourrai [sic] continuer.

    Dans l'expo qui lui était consacrée dans cette toujours-galerie-là (Polka), cette image a sa place dans l'histoire des images suivantes ; elle a à voir aussi dans la conception générale qu'on peut avoir de la photo, de l'attachement ou non à tel ou tel style, mais surtout de tel ou tel œil.

    Je suis de cette école qui lui trouve de l'intérêt, au flou ; et peut-être pas seulement en photo. C'est une arme à double tranchant, j'en suis consciente. Et pourtant, n'en étant pas à un paradoxe près, il est une phrase récurrente dans ma bouche : J'aime la précision. Certes, tout est question de domaine, de contexte. Quand on parle de certaines images, c'est ce qui n'est pas délimité clairement, le mystère, les noirs, les blancs, les gris, qui font sens, qui apportent la nuance. Une photo floue n'est pas forcément une photo ratée, elle peut être une ouverture au rêve et à des interprétations alternatives : le mouvement, mais aussi la fuite, l'envol, l'ailleurs. Tout dépend du rendu. Et du ressenti. La photo ci-dessus n'a d'intérêt, peut-être, que dans une histoire personnelle. Je ne sais. Je ne sais que penser exactement.

     

     

    Images floues

                                                                               ©ontours Krop

     

    (Une autre photo floue, légendée, dans mon autre oeil, ICI)

     

    « Photo symboliqueUn dimanche tranquille »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Mars à 11:50

    C'est le flou sensible.

      • Samedi 10 Mars à 13:54

        On peut dire ça comme ça...

    2
    Samedi 10 Mars à 12:28

    BonJour Nikole,

    J'ai vu "l'autre photo floue", à y regarder de plus près, si j'ose dire, le flou n'est pas gênant, voire même essentiel. Quel intérêt y aurait-il à voir nettement des "anonymus" dans le flux métropolitain ? 

    Une photo floue est-elle forcément "ratée" ? Je ne le pense pas parce que tout dépend de l'émotion qu'elle dégage. Il y a bien des photos nettes qui ne racontent rien !

    Bon samedimanche

      • Samedi 10 Mars à 13:55

        :-) Sagentils propos. Bon samedimanche à toi aussi.

    3
    Samedi 10 Mars à 16:56

    il est en contraste des vérités si criantes de netteté qu'elles font mal ... pas rien qu'aux yeux ...

    amitié .

      • Samedi 10 Mars à 20:46

        Vu sous cet angle ... Merci. Amitiés.

    4
    Dimanche 11 Mars à 19:43

    J'en ai eu des photos floues. Je ne les ai jamais jetées : ce sont des souvenirs de moments précis qui n'ont d'importance que pour moi. Malgré l'aspect raté (involontairement), c'est comme une mémoire qui ne s'effacera jamais.

      • Dimanche 11 Mars à 19:56

        Tout à fait raccord avec les questions que je me pose : merci l'ami !

    5
    Mardi 13 Mars à 10:24

    La photographie reste un instant de vie déjà échappé. Le flou ajoute à l'éphémère...

      • Mardi 13 Mars à 20:46

        Certes ... c'est pas bête :-) ... et joliment dit !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :