• Interlude

     

     

     Interlude
       

                                                                                              © L'Oeil du Krop

     

    « Demandez le programme !Façon instagram »

  • Commentaires

    1
    patrick
    Dimanche 3 Mai à 08:18

    Quels jeux de lumière(s) tu nous offres là !

    Verts somptueux , dégradés de bleus.....et ce jeu de perspective renforcent la question : quelle est donc cette bâtisse  ? fait elle face à la mer ?

    je souhaite pense que oui !

    merci de cette image. apaisante.

     

      • Dimanche 3 Mai à 14:37

        Merci à toi. Cela dit, je ne la trouve pas aussi apaisante que ça, cette image ... mais les regards, hein ! :-)
        Cette bâtisse est une de celles dont je donne un (autre) exemple de prise ici : c'est à Corsept.

      • Dimanche 3 Mai à 15:04

        Et donc pas loin de la mer ...

    2
    jack
    Dimanche 3 Mai à 09:09

    Fichtre !!! Il y a du miraculeux dans cette image...quel équilibre, quelle harmonie ! On pourrait presque croire en Dieu...non, en un dieu. L'Oeil qui trainait par là n'y était pas par hasard...

      • Dimanche 3 Mai à 14:33

        Tu parles comme quelqu'un qui serait passé d'abord sur l'autre blog ... :-) Ah ! le
        hasard ! Merci ptit frère.

    3
    Dimanche 3 Mai à 13:01

    Oh le filtre bleu ...
    tu t'amuses dans les traitements et bricolages, le résultat est intéressant !

    Bon dimanche.

      • Dimanche 3 Mai à 14:32

        Certes j'ai un peu mamaillé, sans doute ajouté de la couleur, et glamouré, je pense. Tu ne seras pas étonné que je sois aussi peu précise, tu sais que je fais ça, quand je le fais, en suivant mon instinct au hasard de quelque essai de traitement ! Le principal est qu'à un moment donné, ça me parle ! :-) Alors ça me va ! Contente que tu aies trouvé ça intéressant. Merci. Bon dimanche itou.

    4
    Dimanche 3 Mai à 16:46

    je l'emprunterais bien cette route, en longeant le talus, sous ce bleu du ciel, une marche vers le futur qu'on voudrait prometteur !

    amitié .

      • Dimanche 3 Mai à 17:33

        On l'espère tant ! Merci. Amitié.

    5
    Dimanche 3 Mai à 18:52

    Excellente photo de Nikole couchée dans la nature.

      • Dimanche 3 Mai à 19:24

        :-) ... Merci Mario !

    6
    Kathy
    Dimanche 3 Mai à 20:51
    Quelles couleurs somptueuses....je vis d'autant plus mal l'enfermement, avec cette envie de toucher du doigt les bleus,les verts....
    Mais j'ai aujourd'hui beaucoup de peine parce que IDIR est décédé. Un grand monsieur, généreux, pacifiste, discret, aux chansons berçantes et apaisantes.
    Voici la chanson parlée "lettre à ma fille", la lettre remplie d'amour d'un papa musulman à sa fille:
    Comme tous les matins, tu es passée devant ce miroir
    Ajusté ce voile sur tes cheveux, qui devra tenir jusqu'à ce soir
    Tu m'as dit au revoir d'un regard, avant de quitter la maison
    Le bus t'emmène à la fac, où tu te construis un horizon
    Je suis resté immobile, j'ai pensé très fort à toi
    Réalisant la joie immense de te voir vivre sous mon toit
    C'est vrai, je ne te l'ai jamais dit -ni trop fort, ni tout bas
    Mais tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu'on ne dit pas
    Je t'ai élevée de mon mieux, et j'ai toujours fait attention
    À perpétuer les règles, à respecter la tradition
    Comme l'ont faits mes parents (crois moi sans riposter)
    Comme le font tous ces hommes que je croise à la mosquée
    Je t'ai élevée de mon mieux comme le font tous les nôtres
    Mais étais-ce pour ton bien ? Ou pour faire comme les autres?
    Tous ces doutes qui apparaissent et cette question affreuse :
    C'est moi qui t'ai élevée, mais es tu seulement « heureuse » ?
    Je sais que je suis sévère, et nombreux sont les interdits:
    Tu rentres tout de suite après l'école et ne sort jamais le samedi
    Mais plus ça va et moins j'arrive à effacer cette pensée:
    « Tu songes à quoi dans ta chambre, quand tes amis vont danser? »
    Tout le monde est fier de toi, tu as toujours été une bonne élève
    Mais a-t-on vu assez souvent un vrai sourire sur tes lèvres?
    Tout ça je me le demande, mais jamais en face de toi
    Tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu'on ne dit pas
    Et si on décidait que tous les bien-pensants se taisent?
    Si pour un temps on oubliait ces convenances qui nous pèsent?
    Si pour une fois tu avais le droit de faire ce que tu veux
    Si pour une fois tu allais danser en lâchant tes cheveux
    J'veux qu'tu cries, et que tu chantes à la face du monde!
    Je veux qu'tu laisses s'épanouir tous ces plaisirs qui t'inondent
    J'veux qu'tu sortes, j'veux qu'tu ries, j'veux qu'tu parles l'amour
    J'veux qu'tu aies le droit d'avoir 20 ans
    Au moins pour quelques jours
    Il m'a fallu du courage pour te livrer mes sentiments
    Mais si j'écrits cette lettre, c'est pour que tu saches, simplement
    Que je t'aime comme un fou, même si tu ne le vois pas
    Tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu'on ne dit pas
      • Dimanche 3 Mai à 22:44

        Merci, Kathy, GRAND MERCI !♥

    7
    Mardi 5 Mai à 12:29

    Je viens de lire la lettre d'un père à sa fille. C'est vraiment touchant cet homme qui s'interroge à propos de sa fille, de la manière dont il l'a élevée en tenant compte des principes de sa propre famille sans tenir compte qu'elle avait sans doute d'autres désirs et qu'il l'a empêchée de les vivre parce qu'il avait ses références familiales et qu'en bon fils il a perpétué la tradition (ou plutôt les traditions qui assujettissent les femmes au père, au frère, au mari ou à l'oncle). Une lettre révélatrice d'une culture que l'on n'a le droit de mettre en doute. Dommage que ce ne soit pas plus souvent le cas...

      • Mardi 5 Mai à 13:15

        Tu as écrit : "une culture que l'on n'a le droit de mettre en doute", c'est-à-dire avec la négation, alors que pour moi c'est paradoxal avec ce que tu écris ensuite : lapsus de ta part ou mauvaise compréhension de la mienne ?

      • Le Mousquetaire
        Jeudi 18 Juin à 19:57

        En effet, j'ai oublié une partie de la négation. Toutes mes excuses.

    8
    Kathy
    Mardi 5 Mai à 22:59
    Moi je comprends "que l'on n'a pas le droit de mettre en doute"...je me trompe peut-être...
      • Mercredi 6 Mai à 00:09

        Attendons sa réponse ... s'il revient ...
        Bonne nuit.

    9
    Jeudi 18 Juin à 15:21

    Ce vert, ce bleu, de ruban qui traverse l'un pour aller vers l'autre, cette maison comme un but, et le sifflement du vent... 

    C'est peut-être ça, la liberté, entendre le vent siffler en même temps qu'il nous caresse?

      • Nikole
        Jeudi 18 Juin à 16:02

        Ta définition de la liberté est originale. :-)

      • Vendredi 19 Juin à 11:44

        C'est qu'il s'agit moins d'une définition que de la retranscription d'une sensation... Pour s'en remettre au sifflement du vent, il faut être dehors, et libre de ne faire que ça. C'est peut-être une réaction à la photo austère qui précédait, d'ailleurs... Mais c'est ce qui m'est venu.yes

      • Vendredi 19 Juin à 11:46

        Et il fallait lire "ce ruban"... sarcastic

    10
    Nikole
    Vendredi 19 Juin à 13:06

    Merci pour cet amour de la précision qui t'honore … :-)

    11
    Nikole
    Vendredi 19 Juin à 13:08

    Et pour ton retour …:-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :