• Jaune

      

        L'idée du titre m'est venue d'une série de photos regardées, où cette couleur récurrait. Et puis, glissant sur ce que j'appelle moi le CORNS (CORoNaviruS) : chacun ses acronymes, et dans cette saloperie qui nous est tombée dessus, je vois les cornes d'un satan païen, ou, plus triviale mais une maladie ne l'est-elle pas toujours, l'allégorie de notre cocufiage, un parmi d'autres, même si on ne sait pas quelle en est la cause, mondial. Voilà en tout cas qui rabat notre caquet d'humains arrogants qui se croient peut-être trop souvent plus forts que l'adversité. Alors ce jaune que je voyais m'a évoqué des mots et des maux :  péril jaune, fièvre jaune, jaunisse, ictère, hic-terre ! Toutes et tous sous la bannière de la lutte mystérieuse contre un ennemi qu'on ne connait pas et de la stratégie de quoi on ne connaît rien, ou pas grand-chose, ou pas ce qu'on affirmait : que ses symptômes sont nets, qu'il ne s'attaquerait qu'aux vieux et aux fragiles ! Conneries ! C'est (malheureusement) plus complexe et injuste que ça. De là à penser à une sélection naturelle ! ... Nous sommes si inégaux devant l'adversité, la maladie, la mort et tous les vents contraires de la vie ! Peur ou pas, inutile. Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés : (La Fontaine, Les amoureux malades de la peste.) J'exagère ? Peut-être, et j'espère bien. Je veux espérer qu'on ne va pas revivre une grippe espagnole bis. Mais la grande roue du hasard s'est mise à tourner, et peut-être à s'emballer, et on ne peut pas se plaindre du hasard ni -beaucoup ?- agir contre : c'est comme ça ! Fatalité !

    Voici donc quelques photos où le jaune a sa place (toutes prises à Nantes en février), en commençant -humour noir- par cet hélicoptère qui décolle de l'hosto vers, peut-on supposer, une urgence :

     

    Jaune

    (Cliquez pour monter dedans ... ; cliquez, d'ailleurs, chaque fois que vous souhaitez vous approcher des images)

    De toute façon, difficile de mesurer l'ampleur des dégâts, eût-on un mètre-étalon idoine ...

    Jaune

    (installation artistique dans le quartier de l'Île)

     Bon, j'abandonne mes allégories et mes métaphores faites au (sou)rire (... jaune, ça va de soi) pour d'autres images avec cette touche de couleur, fil rouge de la page ...

     

    Jaune

     

    Une autre image au fil de nos déambulations dans la ville : il y a beaucoup à regarder et à y voir -je présenterai d'autres photos- et les couleurs sont très présentes. Malheureusement, et c'est le cas de bien des lieux, via des tags, aussi ; lesdits, omniprésents, sont pour moi une des lèpres -encore un fléau maladif- des temps modernes.

    Passées les Grandes Machines (une autre fois ...) l'espace grandit, l'air et le soleil s'ouvrent ... vers un quai, vers l'eau, et ce sera toujours un bonheur. Juste avant, auprès d'un square et avant de découvrir les anneaux de Buren, trône une immense grue ... jaune ; couleur peu visible car j'en pris des photos à contre-jour (voir aussi une belle photo, autre, drôle, par un photographe ce même jour : c'est ICI). 

     

     Jaune

     Cela dit, elle est bien jaune, cette grue, comme en atteste -mieux- une boutique de la ville qui la met à l'honneur.

    Jaune

        J'ai remarqué beaucoup de jeux de mots, de références et d'appellations marrantes dans les rues ...

     

    Jaune

    C'est tout pour aujourd'hui ... je ne voudrais pas franchir la ligne jaune ...


     

    « ExurbFondu au noir »

  • Commentaires

    1
    patrick
    Vendredi 13 Mars à 14:59

    Même si la dérision est souvent , avec l'humour noir les seules armes dont on dispose face a l'inconnu, surtout quand il est aussi "trouillogène", j'avoue avoir encore un peu de mal a trouver de quoi rire sur ce virus .

    je me connais , ça viendra , mais quand ?

     

    tu as raison , on ne sait pas tout. et je dirais "heureusement", quand on voit ce que certains  comprennent et interprètent parfois... en fait laissons les scientifiques faire leur boulot.  La transparence totale et entière n'est sans doute qu' une utopie de plus .

    Par contre , et tu sais pourquoi, les allusions au Péril Jaune , la fièvre jaune et tout ce qui peut de près ou de loin évoquer l'origine asiatique  de ses premières manifestations, me chagrinent un peu tant elles me rappellent que , connaissant la Société Française  comme je la connais, il faudra trouver des responsables, qu'on ne manquera pas de trouver parmi cette minorité très silencieuse , c’est du moins ce que je redoute.

    Cela dit si Jaune il doit y avoir,  dans un regard distancié vers cette saloperie de virus , constatons de concert que le Virus à Couronne ( en plus , on va avoir Stephane Bern ) a fait baisser le Gas-Oil bien  fort que les Gilets Jaunes, on n'a pas tout perdu.

    Tes photos sont encore magnifiques et choisies avec une précision quasi diabolique.

     

      • Dimanche 15 Mars à 16:38

        Bah, j'alterne dérision, peur et fatalisme, selon les heures. Difficile de se positionner sereinement face aux fléaux.
        Concernant l'allusion aux Chinois, t'avouerai-je que je n'y avais même pas vraiment songé, et je n'ai rien entendu de vraiment dirigé là-dessus.
        Merci pour ton passage et ce commentaire.
        Bises lointaines ...

    2
    Vendredi 13 Mars à 22:57

    on risque en effet de choper le virus mais on échappe à la pollution ... tout n'est pas perdu ... la vie se calme, la famille se préserve, on en revient à l'essentiel, nous n'en mourrons pas tous ... l'éclat du soleil (jaune lui aussi) pourrait atténuer la crise, donnant du temps aux chercheurs pour qu'ils trouvent le vaccin ad hoc !

    amitié .

      • Dimanche 15 Mars à 16:34

        Ton degré d'optimisme me sidère bien souvent ... même si, stricto sensu, ce que tu énonces est vrai ...
        Je déplore seulement, quant à moi, le manque de sens civique dans le comportement de certaines personnes.
        Amitiés.

    3
    Samedi 14 Mars à 07:32
    Passtelle

    Ce n'est pas une couleur qui m'attire en général, mais ici en fil conducteur de tes images, c'est super ! 

    Individuellement ou ensemble, belle sélection. 

      • Dimanche 15 Mars à 16:31

        Ce n'est pas non plus une de mes couleurs, mais le sujet s'y prêtait particulièrement.
        Merci !

    4
    Dimanche 15 Mars à 14:18

    BonJour Nikole,

    J'aime le "collimateur" rouge sur ta première photo et toutes les autres qui inspirent ta chronique que j'aime aussi.

    Et même si cela n'a rien à voir, j'aime bien Michel Jonasz aussi (zéro ! D'accord...).

      • Dimanche 15 Mars à 16:30

        Bonjour Pierre et merci de ton commentaire aimable.
        Mais à propos de Jonasz, je n'ai pas compris : "zéro" !

    5
    Dimanche 15 Mars à 17:09

    Associer le nom Jonasz à jaune, c'est nul, non ?

      • Dimanche 15 Mars à 18:13

        Mais je n'avais pas associé sa chanson au jaune, mais au bleu ... :-)

    6
    Dimanche 15 Mars à 17:42

    Une belle série avec toutes ces touches de jaune !
    (merci beaucoup pour le lien :-)

    Bonne semaine.

      • Dimanche 15 Mars à 18:13

        Merci !
        (:-) ...)
        Bon dimanche !

    7
    Lundi 16 Mars à 09:10

    Bon, regardons la réalité en face, le Covid19 vient semble-t-il allonger la liste des Ebola, dengue et autre VIH... Toutes ces petites saletés qui viennent nous rappeler que nous ne sommes jamais à l'abri de rien, et qu'un fléau peut à tout instant s'abattre sur nous. La vie, dans tout ce qu'elle a de cru, et de tragique. La vie qui nous ramène à une humilité dont on ferait bien de ne jamais se défaire. 

    J'aime le jaune, je le trouve chaud, gai et franc. Bon, c'est vrai que les gilets me l'ont un peu gâché... Mais dans ton fil rouge  citron banane maïs soleil primevère mètre ruban, je l'aime, il est lumineux. Et fichtre que j'aime la lumière! Au moins autant que la nuit yes

    Baiser sans virus puisque virtuel, mais quand tout ça sera passé et que je viendrai faire un tour à Paris, il serait bon qu'on se rencontre et qu'on s'embrasse pour de bon, enfin si tu en as le même désir que moi.

    ^^

     

      • Lundi 16 Mars à 09:58

        Que ton commentaire, la couleur de tes mots me font chaud au cœur !
        Ouiiiiiiii ! Nous embrasser pour de vrai après ... Après !

    8
    Jeudi 19 Mars à 07:26

    Excellent morceau que celui que tu nous offres. tout y est : tes angoisses sourdes et qui sont également une supplique, tes regards qui savent fixer la pellicule au bon endroit, tes dires qui épousent tout et vont même au-delà...

    Le péril jaune ? Cette merde vient de ce lointain pays (du moins a-t-il été le premier à en subir les effets dévastateurs) et, bien évidemment, il y a déjà eu des propos anti-asiatiques. Pas étonnant quand on connaît la bêtise crasse de certains milieux sans grande culture. C'est tellement facile d'incriminer les autres, surtout quand ils sont étrangers.

    Le grand défaut des Français, c'est qu'ils se comportent comme des cul-terreux imbéciles et ne savent que récriminer contre tout et surtout incriminer les autres. Un sens de l'irresponsabilité bien fâcheux dont l'exemple-type a été d'aller dans les parcs au premier tour des élections. Cette connerie nous vaut d'être susceptibles de subir des amendes si on s'éloigne trop de son domicile pour faire des courses. Les rues sont tristes : beaucoup de magasins fermés, du chômage en perspective, des arrêts de production dans certaines entreprises, des faillites possibles... Un merdier monumental dans lequel on est plongés par force et dont on ne connaît pas l'issue. C'est comme être enfermé dans un tunnel dont on ne voit pas le bout.

      • Jeudi 19 Mars à 17:43

        Merci pour les compliments, si joliment distillés.
        Comme je l'écris quelque part à Patrick, je n'ai pour ma part rien entendu à l'encontre des Chinois.
        Quant aux Français ... misère ! Ton image du tunnel me parle ... on me dit que je suis trop pessimiste !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :