• La vérité

     

     La vérité

     

     

      Ne vous y trompez pas : par vérité j'entends celle de la lumière, de son écriture ; c'est paradoxalement la faiblesse du photographe sur celle du peintre, qui parvient à montrer la sienne, de vérité, via son art. Devant la lumière d'une aube ou d'un crépuscule, un photographe aura toujours tort : pensant garder à jamais ce que ses yeux recueillent en utilisant un appareil, au traitement, il sera obligé de transformer son image ; un œil de verre n'équivaut jamais à la réalité de l'œil organique, il transige, il hésite entre les oppositions de lumière. Le traitement tente de rétablir sinon la réalité de cette lumière, au moins la réalité de sa sensation. C'est à se demander pourquoi on persiste à prendre des photos, plutôt que de rester en méditation, appareil dans la poche, devant les couleurs naturelles de la beauté du monde, de la splendeur des ciels. Mais on continue, comme si l'alchimie était possible, comme si on était expert en sorcellerie. Pas étonnant que le noir et blanc nous semble plus simple à vivre ...

     

    « La quadrature du cercleAu spectacle ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Janvier à 08:50

    est dans les nuances de roses

      • Samedi 25 Janvier à 09:02

        :-) ... bien dit !

    2
    kilmann
    Samedi 25 Janvier à 11:32

    Reflexion profonde - et tellement vraie.

    Amitiés.

      • Samedi 25 Janvier à 11:54

        Vous êtes dans l'ombre ... merci d'en être sorti un instant ... toujours présent, donc ... ça me touche, merci ! Amitiés.

    3
    Samedi 25 Janvier à 14:13

    c'est que seul (avec son appareil à portée de main)on désire partager la beauté ressentie , l'émoi visible d'un paysage, le sentiment d'exister ... et la personne qui voit le cliché comprend tout de cet art volé aux caprices du temps qui l'estompe ...

    fallait que ce ciel soit de toute beauté à tes yeux pour l'immortaliser !

    amitié .

      • Lundi 27 Janvier à 10:59

        Tant mieux si elle comprend ... mais je reste persuadée qu'un certain décalage est constant.
        Oui, il était beau. Je les trouve beaux si souvent, les ciels !

    4
    patrick
    Samedi 25 Janvier à 16:42

    c'est bizarre comme des mots font Tilt , et qu'on ne puisse pas décrocher de cette première sensation.

    "un œil de verre n'équivaut jamais à la réalité de l'oeil organique"

    je n'ai pas pu m'empêcher de penser a quelqu'un......

    cela dit , n'oublions pas non plus que ce que l’œil voit n'est pas forcément LA Réalité non plus . les perceptions des sens sont différentes selon chacun, et les couleurs sont sujettes à tant d' interprétations qu'il est assez difficile de s'y retrouver, et d’être affirmatif .

    Et dans tout ça , l’œil de verre , celui du photographe , a cet immense mérite de permettre de garder en souvenir , en mémoire , numérique ou papier, une image , des instants , sur lesquels on peut méditer , rêver , rire ou même pleurer des années après  , même si leurs tons et couleurs sont "fausses" ou altérées.

      • Lundi 27 Janvier à 11:51

        Oui, parfois des mots font tilt. Bien ou pas bien ? Pour la personne "à l'œil de verre", je suis censée comprendre ? (mais peut-être suis-je indiscrète) ...
        Certes, LA réalité n'existe pas vraiment ... chacun la sienne ... mais en photo, c'est précisément ma vérité que je voudrais montrer, au moins, parfois, celle de mon œil organique :-)
        Mais tu as raison, quelles qu'en soient les couleurs, les souvenirs sont bien là ...
        Merci.

    5
    Dimanche 26 Janvier à 18:26

    Combien de fois je me suis fait cette réflexion en regardant le soleil se coucher de mes fenêtres, merci de si bien l'exprimer. Est-ce que le noir et blanc est plus simple, je n'oserais l'affirmer, sinon en ce qu'il est par principe en décalage avec notre vision en couleurs, en effet.

      • Lundi 27 Janvier à 10:58

        C'est toujours agréable de partager des impressions communes ; merci pour ta visite et tes mots Tania. Bonne journée.

    6
    patrick
    Lundi 27 Janvier à 12:33

    avant l'oeil de verre , il avait un bandeau

    avec l'un comme avec l'autre , sa vision du monde est amputée de moitié ... mais parfois , on aurait dit plus .....

      • Lundi 27 Janvier à 14:28

        C'est drôle comme parfois, pour d'autres (pour moi, en l'occurrence) les mots ne font pas tilt.
        Hormis mon allégorie photographique, un œil de verre évoque pour moi le film Peur sur la ville.
        Quand tu as parlé de bandeau, je me suis tout de suite rappelé Bowie à l'époque où il en porta un : mais ce ne pouvait être lui qui n'avait pas d'œil de verre,  ni de vair :-), ni les yeux vairons, comme certains le croient.
        Et puis, tilt ! (mais j'ai vraiment mis le temps, tant c'était loin de moi et de mes souvenirs) je me suis dit que tu pensais à Le Pen ...  n'est-ce pas ? !

    7
    Lundi 27 Janvier à 14:45
    daniel

    Elle est bien belle quand même …..Mais la vérité existe -t-elle vraiment ?

      • Lundi 27 Janvier à 15:17

        Merci ... C'est une excellente question !

    8
    patrick
    Lundi 27 Janvier à 16:22

    bingo !

    9
    Lundi 27 Janvier à 19:32

    C'est exactement ça ! Je n'arrive jamais à capturer, à fixer sur la pellicule, les sensations que mes yeux me procure, devant un coucher de soleil. Alors, je laisse l'appareil où il est.

      • Lundi 27 Janvier à 19:36

        Voilà ! Même si ça n'ôte rien à ma frustration, je me sens moins seule, une fois de plus : merci pour ce "témoignage" ! :-)

    10
    Mardi 28 Janvier à 00:49
    Passtelle

    J'aime bien l'expression "expert en sorcellerie". Ça pourrait être ça le but du photographe en fait : devenir expert en sorcellerie.  :)

      • Vendredi 7 Février à 13:49

        Oui, ça se défend ! :-)

    11
    Mardi 28 Janvier à 07:46

    La beauté du ciel, des ciels, est vertigineuse, et j'aime beaucoup tes captures, même si elles ne reflètent pas leur vérité première à tes yeux. 

    Peinture ou photo, c'est une sorte de vibration de l'âme qu'on tente de restituer, et dans un cas comme dans l'autre, que cela devienne une création totale, absolue, loin de l'amoindrir, en augmente la beauté, je crois. C'est même ainsi que je perçois l'art abstrait, mais je m'égare.

    Peut-être ton perfectionnisme a-t-il trop d'exigence... Mais moi, je crois que toutes les femmes, a fortiori celles qui créent, sont des sorcières, et le rose qui baigne ton ciel et pose son reflet jusque sur la pierre, je le reconnais yes

    Tendresse 

      • Vendredi 7 Février à 13:55

        Tu me fais sourire ... je me souviens un jour de m'être fait traiter de sorcière ... (pas méchamment).
        J'ai du mal avec le mot "perfectionnisme" (je ne parle pas de moi mais de tout le monde) ... je ne comprends pas ce que ça veut dire, et je me méfie de ce qui tente de définir la perfection. Comme tu parle de vibrations, je reprends, il n'y a pas de perfection, il y a un état idéal de la vibration ressentie, éprouvée (dans quelque domaine que ce soit) qu'on voudrait offrir, ou partager.
        J'aime te lire, merci. J'aime ton amour de la beauté et ce que tu crées en vibrations. Positives.

    12
    Mardi 4 Février à 09:19

    Sans doute que notre œil absorbe des images que l'on soit "tenu" de transmettre parce que la beauté d'un coucher de soleil ou l'aube d'un jour nouveau frappe notre imagination et que cette imagination est indispensable et qu'on veut la partager. Notre perception visuelle, très "physique" fait qu'on braque l'objectif sur cette beauté qui nous est indispensable. Nos sens sont en éveil perpétuel. D'où ce "clic" systématique, inconscient (au moins en partie). Et c'est une bonne chose. Parce que être ébloui par la beauté naturelle qui nous est offerte par la Nature appartient à notre conscience du monde et notre besoin de transmettre. Que ce soit en noir et blanc ou en couleur, le cliché conserve toute sa part d'existence aux yeux du monde. Et laisser une trace visible de nos ressentis fait partie intégrante de ce monde en perpétuel mouvement.

      • Vendredi 7 Février à 13:56

        C'est si difficile de transmettre un ressenti ! Mais on a tellement envie de le faire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :