• Parler météo

      Faire la pluie et le beau temps

     

     C'est l'apanage des blogs, on en fait ce qu'on veut. Je suis un peu triste parce qu'en ce qui me concerne, ce n'est pas le cas, enfin, pas assez souvent je veux dire. J'aimerais parler ici tous les jours, de tout. Faire une chronique en somme. Les photos ne me suffisent pas, ne me suffisent plus depuis longtemps, et je voudrais écrire, plus, bien plus. De ce que je vois, de ce que j'entends, de ce que je pense ... de ce reportage sur les parents d'un meurtrier, leur attitude incroyable ; de ce film que j'ai vu sur ... sur la spiritualité, finalement : L'Étreinte du serpent, le genre de film qui fait penser et donne envie de faire des tas de recherches (que je n'ai pas pris le temps de faire) ... (au passage, Marilyn, le film que tu me vantas avec tant d'émotion ne passe plus, désolée !) ... J'aimerais aussi revenir sur Rivette et sa Belle noiseuse, que je regardai, finalement, entre minuit moins vingt et quatre heures moins vingt, l'autre jour, écho intact du -long- moment où je le vis à sa sortie en 91 au Caméo à Nancy ... je voudrais parler de cet homme étrange en face de moi dans le métro, sec, fermé, inquiet, aux gestes courts, acérés, et que j'aurais eu envie de connaître davantage, peut-être même de suivre, si je n'avais rien eu d'autre à faire, juste pour l'inconnu, parce que ça m'intriguait, lui qui allait voir, je l'entendis à son coup de fil bref et précis, Thérèse, à la Muette. Il était maigre, sans âge. Un vrai personnage romanesque, car très mystérieux. Sur le texte tapé et jauni, enveloppé de remarques manuscrites à l'écriture régulière, qu'il s'était mis à lire, je ne réussis à capter que ces mots : "jurerait sur la miséricordieuse logique de l'absurde". J'aimerais tout ça, et bien plus encore. Parler des odeurs de la ville. Parler de la musique ou de son absence, parce que j'écoute de moins en moins de choses et que je m'interroge sur le silence. Parler du goût des choses, parler du vin ; de la nourriture, éléments si importants spirituellement tant, comme, en parlent les gens. Revenir sur des souvenirs d'enfance, parler de ma grand-mère. De vieux papiers retrouvés, de blessures anciennes qui font parfois des cicatrices qui nous habillent définitivement sans que ce soit négatif. Parler oui, de tout, pour partager, nuancer, réfléchir, apprendre, évoluer peut-être, essayer. Mais je ne prends pas ce temps-là, parce qu'il y a d'autres vies qu'il nous faut vivre : le travail (celui qui nous apporte un peu d'argent), l'amour des proches, le théâtre et son usage, le quotidien et ses lenteurs festives et douillettes ; la paresse, aussi, car je suis une grande paresseuse aimant se rendre compte de ce qu'elle vit sans se hâter quand c'est possible. Alors voilà, parfois, je parle de la pluie et du beau temps (j'avais écrit la vie et le beau temps ...) comme on fait quand on fait semblant de n'avoir rien à dire. Et qu'on a des photos dont c'est l'objet, qui attendent sagement dans un tiroir virtuel.

     

    Parler météo

    (une variante -la photo d'origine en fait- peut être vue ICI)

     

     


    Supertrempe   Supertramp, It's raining again

     

    Je n'ai jamais été une adepte de ce groupe, mais on l'a tellement entendu qu'il fait partie de la culture musicale, vous savez, le truc qu'on reconnaît tout de suite et dont on dit : Ah oui, c'était quoi, ça, déjà ? Ah et ça se laisse écouter,
    avec l'idée -bienvenue- que grâce à cet air qui l'accompagne, la pluie n'a pas grand-chose de triste.

     

     

    Parler météo

     

    (une photo du même moment -ou presque- est visible )

     

     


    Alice Cooper, Sun arise
    (et une autre illustration de cette chanson dans cet ancien billet de soleil)

    (Comment ça, on tourne en rond ! Mais c'est que cette chanson fait partie de mes nombreuses musiques de souvenirs. Figurez-vous qu'hormis David Bowie, j'avais ado une attirance pour la musique d'Alice Cooper, et que le mot soleil m'évoque spontanément cet air-là. Vous me direz peut-être que je triche, et que ce soleil-là se couche, et non ne s'arise. Soit ! :-) ... mais vous chipotez !)

     

    « ConterParce que »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Février 2016 à 13:31

    Je m'interroge, qu'est-ce qui est le plus triste, faire semblant de n'avoir rien à dire, croire que l'on n'a rien à dire, ou n'avoir rien à dire ?  Et finalement, le plus triste est de ne rien dire.

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:42

        Je ne sais que dire ...  :-)

    2
    Lundi 8 Février 2016 à 15:52

    Magique en noir et blanc !

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:41

        Merci.

    3
    Lundi 8 Février 2016 à 15:56

    pour ma part je trouve qu'une photo ou un tableau valent autant sinon plus que tous les mots...

    Merci pour ce partage

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:42

        Le silence, c'est bien aussi ... tout dépend des situations ...  :-)

    4
    Lundi 8 Février 2016 à 20:05

    T'as pas kropé ton texte ....
    Bavarde tu es ! Mais comme ici tu ne postes plus très souvent, ça fait une moyenne ...

    A chacun de trouver son équilibre.
    Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on se dit qu'on a raison de penser ce qu'on pense et de ne rien dire... (enfin ça c'est ma version à moi)

    Bonne soirée.

      • Mardi 9 Février 2016 à 08:03

        :-)
        L'équilibre ... la mesure ... tout un programme !
        Quant à ta version finale, que j'aime bien citer moi aussi, tu devrais le dire, qu'elle appartient à la Madeleine Proust ... :-)  tiens, un LIEN ICI du style de la dame, rien que pour le plaisir.

      • Mardi 9 Février 2016 à 09:09

        J'ai retrouvé l'extrait (à T 3.25).

    5
    Mardi 9 Février 2016 à 00:19

    Nikole a le blues...

      • Mardi 9 Février 2016 à 07:54

        :-) ...

    6
    Mardi 9 Février 2016 à 11:09

    On se sent proche de toi quand la langue se livre de manière aussi authentique. Bravo et merci.

      • Mardi 9 Février 2016 à 20:16

        C'est vraiment très gentil : merci !

    7
    Mardi 9 Février 2016 à 11:21

    Beau, taillé comme un diamant, ce texte. Je crois qu'on aura pleins de choses à se dire lundi prochain :) (car, oui, tes propositions me conviennent, c'est tout bon et gravé dans le marbre de mon agenda)

    biZ

      • Mardi 9 Février 2016 à 20:18

        Un diamant sans beaucoup de carats mais je suis touchée par ce compliment ! :-)
        (Je me réjouis de notre re-rencontre prochaine !)

    8
    Mercredi 10 Février 2016 à 08:27

    se libérer du jugement du regard des autres. s'exprimer . j'espère que tu te rétablis bien de ton opération. jolies folies ces photos. merci

      • Mercredi 10 Février 2016 à 09:19

        Merci pour ton, tes intérêts : mes mots, images ; et ma santé, impec !
        Bonne journée !

    9
    Jeudi 11 Février 2016 à 18:26

    Et c'est comme ça, au bout du compte, qu'on partage tout de même un peu de la pluie et du beau temps qu'il fait au-dedans de soi. 

      • Jeudi 11 Février 2016 à 22:57

        C'est joliment dit ; merci pour cette visite !

    10
    Vendredi 12 Février 2016 à 11:18

    J'adore cette photo en noir et blanc... je la préfère à la photo d'origine, elle est plus onirique. 

      • Vendredi 12 Février 2016 à 12:03

        Je crois bien que je la préfère, moi aussi ...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Vendredi 12 Février 2016 à 11:22

    Hier je ne pouvais pas accéder à ton blog... Le message que j'ai laissé ce matin semble disparu... Keskispass?

    C'est beau "la vie et le beau temps", ça sonne tellement vrai parfois... 

    Il n'y a plusieurs sortent de silences, certains sont nécessaires et les pires sont ceux qu'aucun mot ne pourrait traduire. 

    Vivement le soleil... ;)

      • Vendredi 12 Février 2016 à 12:07

        Ben ... chépa ... hier mon nordi moulinait  mais pas de raison d'avoir perdu ton com : désolée !
        J'ai des probs avec ce blog : par exemple, il ne me dit plus jamais quand j'ai de nouveaux com, ce qui n'est pas gênant pour les nouveaux billets, mais si quelqu'un se promène sur les anciens, je le saurai peut-être un jour par hasard, mais pas tout de suite, et j'aurai l'impolitesse, du coup, de ne pas répondre.
        Le silence, entre ceux qui sont (seraient) nécessaires, ceux qui enkystent les non-dits ... et tous les autres... il y aurait beaucoup à ... dire ... :-)
        Bonne journée ! (Je viens juste de quitter mon pyjama)

    12
    Samedi 13 Février 2016 à 10:41

    oh que j'adore ces deux clichés,je te laisse aussi découvrir mon autre site...avec des clichés dans son original...

      • Samedi 13 Février 2016 à 10:42

        Merci, c'est très gentil.

    13
    Lundi 29 Février 2016 à 18:19

    Merci d'être venue laisser un message chez moi et de m'avoir mise en lien. J'ai parcouru un petit bout d'ici, vu qu'on peut y faire la pluie et le beau temps sur un sourire, un silence, une interrogation, le plaisir des mots, des chansons (je crois qu'ici je vais "m'éduquer" dans ton registre)... et j'ai même découvert un nid de photos... Mais évidemment cette découverte est encore superficielle et je reviendrai pour m'immerger plus en profondeur.

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 08:43

        Bienvenue chez moi. Ces mots sont vraiment gentils et me font grand plaisir : merci infiniment et à bientôt j'espère.
        Bonne journée.

    14
    Jeudi 3 Mars 2016 à 00:28

    bon je viens de parler météo sur mon blog ;)

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 08:43

        Bienvenue !
        Oui, j'y suis allée voir : impressionnant !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :