• Patrimoine

     
    Matrimoine

     C'est l'automne. Et ce matin il a plu. Le ciel a larmiché. Un peu. Pour ce délicat passage de saison. Mais je veux retenir, même si c'est à peine, de l'ancienne, le soleil et les rires, même si c'est avec du recul, et une certaine insouciance, ce samedi dernier, à Paris, en cortège de mémoire, du M.L.F. et de ses luttes passées.

     

     PatrimoineIl me paraît essentiel que des filles, des jeunes femmes se soucient encore aujourd'hui de luttes que d'autres considèrent comme dépassées ou de droits qu'elles considèrent comme acquis, alors que d'autres, plus vieilles, se sont battues pour ça. Et à une époque où, si dans certains contextes, au moins en France, on peut se sentir certes différentes, mais égales aux hommes, dans d'autres, l'idée que l'homme prédomine, doit être le maître, est au plus fort des croyances, y compris de la part de femmes qui acceptent de se soumettre à cette idée. Et ne parlons même pas des viols, mariages forcés, lapidations, excisions et autres joyeusetés imposées au nom de la tradition. Quand une tradition fait souffrir, on la vire. Point. Bien entendu, le propos -mais n'est-ce pas évident ?- n'est pas d'ériger "les" femmes contre "les" hommes, ni de considérer qu'il n'est pas de femmes irresponsables et indéfendables (c'est mon avis). Vive les femmes, et les hommes, de bonne volonté, c'est l'expression qui me vient spontanément en tête. Et donc, revenons à cette marche où, même si je trouvais les propos anciens parfois exagérés aujourd'hui ou curieusement décalés (les gens qui nous voyaient passer ont dû prendre pour folles des nanas qui réclamaient le droit à l'avortement) je me suis surprise à fredonner (ah ! les chansons entraînantes !) un hymne (lien YT ICI) : Debout, debout !

     

     PatrimoineSuivies par des hommes portant caméra (un reportage est passé lundi à Canal+), les femmes à la  queue-leu-leu ont pélerinagé de la première librairie à la dernière, en s'arrêtant sur la place près de l'église, quartier Saint-Germain des Prés, où chanta une drôle de paroissienne ...

     Patrimoine

     

     

      clic sur toutes les photos pour les voir en plus grand !

     

     

     

     

      ... avant de passer par l'École des Beaux-Arts, non loin de là, dans un amphi où eut lieu une "ancienne" assemblée générale ... assemblée nombreuse ... et festive ...


    Patrimoine

    Patrimoine

    Patrimoine

    Patrimoine

     

    Des femmes de tous âges étaient là, des vieilles, des débuts, des jeunes, enthousiastes ... des hommes, aussi ...

    Patrimoine

    Patrimoine

    Patrimoine  ...  Bouquets de mains levées ... Applaudissements ... Mots lus ... Mots dits ... je pensais suffragette et j'avais cette chanson qui me trottait dans la tête ...
     

    Patrimoine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Toutes photos de ©ette après-midi-là : l'Oeil du Krop ; les ©hansons sont, pour la première, l'Hymne MLF et pour la seconde, Suffragette city (Bowie).

     

    « InterludePassage »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Septembre à 21:46

    rien n'est jamais définitivement acquis, nous nous étions battues pour être traitées en égales des hommes, respectées dans nos responsabilités assumées, ni mieux, ni pires que nos compagnons  ... il se peut que nous ayons relâché un peu la bride ... aujourd'hui, plus que jamais nous nous devons d'être présentes aux côtés de celles dont l'avenir laisse à désirer à tous égards ... 

    amitié  .

      • Vendredi 28 Septembre à 22:38

        Malheureusement pour nous, il est des cas où des femmes sont nos pires ennemies.  Et d'autres qui considèrent que les choses sont acquises. On n'a pas fini ! Amitiés.

    2
    Vendredi 21 Septembre à 22:22

    Je te suis totalement, j'adhère et je soutiens!cool Femme parmi les femmes, de celles qu'on vilipende, qu'on sous-estime, qu'on juge à leur physique, qu'on noie sous les injonctions : Souris! Ne parle pas trop fort! Habille-toi comme ci, pas comme ça! Maquille-toi! Ne te maquille pas! Teins tes cheveux! Fais le contraire! Pas de mini-jupe! Pas de talons! Arrête les baskets! Fais des enfants! Ne joue pas au foot! Fais pas ta mijaurée! Arrête de te la raconter! Ne couche pas! N'avorte pas! Mets un soutien-gorge! Jette ton soutien-gorge! Ne jouis pas! Jouis à tout coup! J'en passe et des pires... Pas une circonstance de la vie où on laisse les femmes libres de leurs choix de vie, libres d'éprouver, de ressentir, de choisir en leur âme et conscience, en toute indépendance. Comme si leur sexe les assignait de fait à une dépendance à la fois génétique et perpétuelle.

    Nous n'avons pas fini de nous battre, c'est évident. Nos filles n'ont pas fini de se battre. Rester vigilantes, ne rien céder.yes

    Merci pour ce beau partage. Bises sororales ^^

      • Vendredi 28 Septembre à 22:49

        J'ai l'impression d'avoir fait partie des privilégiées du siècle dernier, celles qui ont eu la liberté sexuelle de l'après-pilule et de l'avant-sida, celles qui ont eu un salaire égal à celui des hommes, celles qui ont connu l'avant régression d'un islam provocateur et bassement triomphant dans les rues des villes. J'ai été jeune et jolie et je me suis assez peu fait emmerder : tout ça est important. Bien sûr, inconsciemment on non, j'ai obéi à certains diktats, et j'ai mis du temps à être moi et à oser l'affirmer. Mais oui, j'ai conscience du bonheur ou de l'atmosphère de cet avant. Aujourd'hui les ondes de vie et de violence sont différentes. Il ne faut pas se laisser faire mais pour ce qui est de se battre vraiment, de (se) manifester vraiment dans des luttes actuelles, je suis un peu lasse, alors même que je suis révoltée par tant de choses. Merci pour ce coup de gueule. Bon  courage et baisers.

    3
    Vendredi 21 Septembre à 23:33

    L'expression "Des débuts" m'a fait sourire.

      • Vendredi 28 Septembre à 22:39

        Tu as raison, l'expression porte à sourire ; shame on me ...

    4
    Vendredi 21 Septembre à 23:35

    J'ajoute un clin d'oeil historique :


    http://mariobergeron.vefblog.net/31.html#Suffragette

      • Vendredi 28 Septembre à 22:39

        Merci pour ce lien.

    5
    Samedi 22 Septembre à 08:58

    Très bel action active et joyeusement militante.

      • Vendredi 28 Septembre à 22:50

        Oui, ce fut assez joyeux et rien que ça justifie la chose :-)

    6
    Samedi 22 Septembre à 10:30

    Le combat n'est jamais terminé, les idées d'arrière garde subsistent toujours et voir des femmes soumises m'interpelle toujours, la vigilance est de mise

    Amicalement

    Claude

      • Vendredi 28 Septembre à 22:51

        Non seulement ça m'interpelle, mais ça me met dans une colère noire. Amicalement.

    7
    Samedi 22 Septembre à 15:40

    Le commentaire laissé par La Baladine montre à l'envi que le combat n'est pas fini. Ne vous laissez pas faire, mesdames ! Florentin

      • Vendredi 28 Septembre à 22:52

        On essaie, Florentin, on essaie ...

    8
    Samedi 22 Septembre à 19:13

    ...continuons le combat..c'est une femme de 65 ans bientôt qui le dit!

    Je me rappelle les grincements de dents quand , jeune aide-soignante dans mon service tenu par une religieuse, j'ai refusé de signer une pétition contre l'avortement!

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

      • Vendredi 28 Septembre à 22:55

        Oulà ! :-) Bravo Mireille ... et c'est une femme de soixante-quatre ans et demi qui te le dit ! Ce type de lutte est sans cesse à mener à nouveau. Merci et bises du soir.

    9
    Dimanche 23 Septembre à 11:56

    Une époque oubliée alors que la lutte des femmes, dans une société de plus en plus rétrécie et même racornie, exige toujours la même vigilance de leur part. Le monde actuel n'éprouve encore que de la condescendance envers elles, voire, pour certains, du mépris. En ces temps où tout est bousculé, où l'individualisme a le vent en poupe, où le sectarisme renaît de ses cendres encore chaudes, où les sujets qui préoccupent les citoyens sont, en grande majorité, les migrants, auxquels se mêle l'égoïsme, le refus de l'autre ou de la différence, en ce moment-charnière où tout ne va plus de soi, où chacun craint de tout perdre jusqu'à son identité, les femmes, plus que jamais, doivent se défendre des tentations masculines de les reléguer à l'arrière-plan, s'imposer en tant qu'individus responsables face aux attaques répétées de certains qui n'affichent qu'une façade de compréhension de leur statut et, dès qu'elles tournent le dos, s'empressent de se gausser de leurs "prétentions" à l'égalité. Les suffragettes ont fait beaucoup pour la cause des femmes, on ne peut le nier, mais aujourd'hui, je n'apprécie pas vraiment qu'une certaine Marlène se donne la posture d'une suffragette. Certes, elle semble avoir fait beaucoup, à sa manière, pour la cause des femmes, mais je la trouve insupportable à cause d'une vulgarité affichée. Elle devrait adopter un style plus discret, ne serait-ce que dans sa vêture (ce n'est qu'un exemple), de même elle devrait être plus modérée dans son langage. Bref, même si elle targue de faire des avancées pour la cause féminine, son côté grande gueule reste déplaisant et même déplacé. Elle se met trop en avant. Sans doute se pense-t-elle l'égale d'une Simone Veil...

      • Vendredi 28 Septembre à 23:01

        Comme je l'écrivais plutôt, les femmes peuvent être nos pires ennemies. Quant à la Marlène gouvernementale que tu évoques, je ne la supporte pas, qui ne se prend pas pour une crotte de bique, qui affirme bien des choses en se mettant en avant mais qui, quand un musulman refuse de lui serrer la main, fait comme s'il ne s'était rien passé parce qu'il ne faut pas faire de vagues (ne faisons surtout pas  de vague en attendant les tempêtes et les typhons de demain). Je lui mettrais bien des claques à cette bonne femme.

    10
    Dimanche 23 Septembre à 14:12

    BonJour Nikole,

    Tout est dit, et c'est bien, ça bouge encore.

      • Vendredi 28 Septembre à 22:55

        Mais il y a encore bien des cocotiers à secouer !

    11
    Lundi 24 Septembre à 01:02

    les journées du matrimoine !!! je trouve ça excellent!!!

    c'est une superbe idée ...je joue dans une pièce de théâtre

    Amour Amor contre les violences faites aux femmes !!!

    il est temps que les femmes obtiennent l'égalité !!!

    besos

    tilk

     

      • Vendredi 28 Septembre à 23:03

        C'est mal barré pour l'égalité ... Sinon, c'est joli comme mot, "matrimoine", je trouve ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :