• S'agripp(in)er à ses souvenirs

     

        Je suis triste et frustrée. Je viens de tomber brutalement sur un avis de décès. Agrippine est morte. Claire est morte. Claire Bretécher.

     

         Jeudi dernier : après-midi réunion au labo, entre un amphi, une salle, des couloirs, des étages, des escaliers  ; bref beaucoup de déplacements. Avant de partir, je dois voir la secrétaire pour un problème administratif. J'ai remis mon manteau et ajuste machinalement mon écharpe autour de mon cou. Ahhhhh ! Pas d'écharpe. Je fouille mes sacs, les retourne. Je deviens hystéro, je vais dans la salle de réu, dans celles alentour, où on avait déplacé des chaises. Je reviens au secrétariat, je m'agite, je jérémiade à Astrid : "J'ai perdu mon écharpe-fétiche ! Je sais c'est con, c'est qu'un objet mais quand même". Je ressemble à une petite fille. Devant mon désarroi, Astrid tente de me consoler : "On va la retrouver". J'ai les bras ballants. Je suis ridicule. Je m'en vais, résignée. Je refais le chemin inverse depuis le début. Et je finis par retrouver, pendante et entortillée sur un bout de pupitre d'amphi, mon écharpe. Mon écharpe Bretécher ...

         Jeune, j'adorais les BD des Frustrés. Je piquais en les lisant des fous-rires insensés. Qui peut-être vont me reprendre ... je vais relire la série ... sauf le tome 2, qui me manque ... Ne jamais prêter ce à quoi on tient ... s'entendre affirmer que non non, cet exemplaire, c'est le sien : Geneviève F., je te maudis ! (Avis à mon entourage s'il tombe sur ces mots : Les Frustrés, tome 2 par exemple pour les alentours de fin avril ;-) ...)

        Jadis, Claire B., je lui trouvais une gueule d'ange, et j'enviais cette fille  qui était si jolie, drôle, talentueuse et percutante. "Encore une", titre je ne sais plus quoi je ne sais plus où ... Ben oui, forcément, on vieillit tous en même temps ... et nos beaux symboles de jeunesse se cassent la gueule les uns après les autres. Merdouille quand même, quand on a mon âge, on se dit que 79 ans, c'est un peu trop jeune pour mourir, à l'ère des centenaires ...

     

    S'agripp(in)er à ses souvenirs

     

         J'ai en ce jour une grande pensée tendre pour vous, chère artiste de mes jeunes années. Que l'éternité vous soit drôle et douce.

     

    « Thèmagazine"Marronnier" du ♥ »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Février à 18:40

    ...comme toi, j'éprouve une grande tristesse. Je l'ai revue aux informations ce midi, sa longue silhouette, sa beauté si naturelle et son humour surtout. Elle est partie rejoindre ses amis dessinateurs et ...tous les autres.

    Bises du soir

    Mireille du sablon

     

      • Mardi 11 Février à 19:14

        Merci à toi Mireille. Bises du soir.

    2
    Mardi 11 Février à 20:33

    on ne peut s'habituer à la mort de tous ceux-là qu'on adule, ils nous semblent éternels autant dans leur oeuvre que dans la vie ... ils partent pourtant ... et nous revisitons notre passé au-travers d'eux !

    son 9ème art lui survit !

    amitié .

      • Mardi 11 Février à 22:59

        Tu as raison, c'est ainsi ; merci. Amitié.

    3
    Mercredi 12 Février à 08:01

    De nombreuses pages se tournent. Les oeuvres demeurent. Beau témoignage, merci.

      • Mercredi 12 Février à 08:29

        Merci à toi ! (Et à celles et ceux qui sont fidèles à mes pages ♥)

    4
    Mercredi 12 Février à 09:49
    daniel

    J'espère qu'elle est partie avec son crayon pour pouvoir continuer à dessiner là-haut !!

      • Mercredi 12 Février à 18:06

        Je l'espère aussi ! :-) ... Mais forcément !

    5
    jack
    Mercredi 12 Février à 12:18

    Cette si nostalgique époque des Bretecher, Mandryka, Gotlib...L'avenir était à nous, aujourd'hui il est véreux...pardon, vers eux !

      • Mercredi 12 Février à 18:10

        Oui ! Gotlib ! Quand il est parti, ça m'a fait remonter aussi beaucoup de souvenirs. Ah, si le paradis existait, qu'est-ce qu'ils se marreraient bien, tous ... petite pensée pour "notre" Cabu châlonnais aussi ... Transition  pour confirmer que dans certains domaines, aujourd'hui, oui, est véreux. Merci de te joindre à moi pour cette petite pensée vers eux. 

    6
    Mercredi 12 Février à 14:45

    Et nous voilà tous frustrés, et qu'on les aime, les frustrés! Et qu'on l'aimait, Claire B, belle, chic, sauvage, sa moue et ses yeux clairs, sa lucidité, son indépendance. Merci pour ce beau texte, qui m'a mouillé les yeux.

    Baiser triste.

      • Mercredi 12 Février à 18:11

        Merci Balade. Et sèche tes larmes. Pleurons de rire, oui, en la relisant.
        Baisers.

    7
    Mercredi 12 Février à 17:20

    Je suis contente que tu aies retrouvé cette écharpe. Moi aussi, son décès m'a attristée et en même temps me sont revenus les fous rires à la découverte des Frustrés, les rendez-vous avec Agrippine dans Le nouvel Obs. Quel sens de l'observation et quel humour ! 

      • Mercredi 12 Février à 18:12

        C'était un temps où on riait tant ! Merci de ta visite Tania.

    8
    Samedi 15 Février à 10:05

    Je ne la connaissais pas vraiment, mais je comprends ta tristesse : voir disparaître à mesure que le temps passe ce qui a fait partie de notre vie et du sel que cela nous apportait est toujours difficile à assimiler. C'est vrai qu'on s'attache sans réfléchir à des gens qui ont marqué notre existence alors même qu'on ne les connaissait pas vraiment, sauf à travers leur œuvre. D'une certaine manière, je comprends, mais si cela s'accompagne d'une certaine hystérie (cf. disparition de Johnny Halliday), je m'éloigne très vite. La tristesse est un sentiment très personnel qu'on intériorise. Nos pleurs sont discrets et même confidentiels.

      • Samedi 15 Février à 10:22

        Mes réactions spontanées sont souvent fortes et je ressens le besoin parfois de les exprimer sur ce blog, pour partager ou m'en libérer. Il y a aussi ces micro-évènements qui leur donnent une couleur différente (l'écharpe cette fois ; une anecdote particulière avant la mort de Bowie.) J'espère que tu ne me trouves pas trop exhibitionniste sur ce coup-là. Cela dit, toute écriture ne l'est-elle pas ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :