• Tableaux vivants (2)

    Réelles femmes virtuelles

     

      Il y a quelque temps, je vous ai laissé(e)s sur un lit avec la copie, voire la copine, de la grande odalisque d'Ingres. Je reprends le fil, celui de l'archet, pour citer le même artiste, au moins une expression qui le concerne, dans le beau travail de Lucchese que j'ai découvert à Tours :

    Tableaux vivants (2)(première partie ICI)

     

    Le photographe est certes, surtout parti de tableaux, mais pas que. Il a par exemple repris la photo de Man Ray, le Violon d'ingres :

     

    Tableaux vivants (2)Tableaux vivants (2)


                         

     (cliquer pour pouvoir lire ; pour voir en plus grand, aussi, toutes
      les photos)

     

     

    Ainsi qu'une photo de Weston :

     

    Tableaux vivants (2)Tableaux vivants (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je suppose que le procédé a déjà été utilisé ( ne me vient précisément à l'esprit que les extrapolations à partir de la Joconde, à moustache, affublée d'une phrase moqueuse, ou les représentations d'objets "à la manière de", d'un artiste dont j'ai malheureusement oublié le nom) mais j'avoue que la façon de procéder de Lucchese a, comment dire, du panache, oui, c'est ça, et même, j'irai jusque là, de la grandeur.

    Le nu d'origine vient du musée Rodin, est-il précisé sur l'affichette. Grosse ficelle transitionnelle pour enchaîner sur une autre inspiration venue du même endroit, en la personne d'une autre femme sculpturale, de chair elle aussi, et devant laquelle on ne restera pas de marbre.

     

    Tableaux vivants (2)

     

    La Penseuse. Vous connaissez l'homme statufié dans cette position, œuvre sans doute la plus connue de Rodin. Amusant que de cet ogre qui dévorait les femmes (au sens figuré s'entend ... qui leur dévorait la vie, en tout cas), on ait transposé une statue masculine en cette splendide beauté noire... j'allais écrire : qui crève l'écran... Certes c'était le postulat de départ que de ne mettre en scène que des femmes, mais je trouve cette photo d'autant plus intéressante que (et même si mes images à moi ne sont pas le reflet exact des photos de Lucchese -j'en reparlerai- mon traitement, en l'occurrence, n'y a rien changé) ... que, donc, cette femme-là, à la fois musculeuse et légère, se retrouve comme en équilibre sur le vide ... pas de socle. Une réflexion, certes, mais comme hors du monde et  du temps, rattachée à rien de terrestre.
    Ce qui me ramène au penseur initial, dont le nom premier fut Le Poète, et qui figure un des personnages de "La Porte de l'Enfer", inspirée de La Divine comédie de Dante.

     

     

     

    Comme pour la fin d'une lettre, je garde Le Baiser pour plus tard et laisse Rodin quelques instants. Mais en restant dans le domaine de la sculpture :

     

    Tableaux vivants (2) Tableaux vivants (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que personne ne hurle...  je préfère la Pietà de Lucchese à celle de Michel-Ange...  non ! pas taper... Et j'aime bien le côté tatouage, qui de loin évoque presque des blessures tout à fait dans le ton.


    Quelques mots à présent sur ce que j(e m)'appelle l'effet ricochet : en effet au fur et à mesure qu'un caillou frôle la surface de l'eau, la marque qu'il imprime est différente ; ce reportage est à la fois un rendu des photos de Lucchese des œuvres d'autres, mais c'est aussi un rendu des photos du Krop des photos de Lucchese : dans la Pietà mais aussi, surtout, dans La penseuse, j'ai cadré différemment (vous avez peut-être déjà remarqué ma tendance à resserrer certains sujets) et j'ai noirci les fonds plus qu'ils ne l'étaient dans les photos d'origine.

     

    Le baiser promis pour terminer cette série :

     Tableaux vivants (2)Tableaux vivants (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tableaux vivants (2)

     

     

     

     

     

     

     

    (... avec le petit bonus d'une coulisse...)

     

     

    « SoubresautsRêve de fraîcheur »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Juin à 08:44

    magnifique !

    moi qui aime tant les nus tant en sculpture, qu'en peinture ... en photos revisitées me voici comblée

    il fut un temps (où j'en prenais le temps) où je recopiais à ma manière les nus des grands classiques en peinture ... certains de ces dessins figurent aux murs de mon hall d'entrée ...

    amitié .

      • Mercredi 21 Juin à 14:36

        Ton enthousiasme me ravit !
        (Peut-être pourrais-tu nous montrer tes dessins, hmmm ? !)
        Amitiés.

    2
    Mercredi 21 Juin à 18:58

    C'est toute une histoire ! Comme quoi on n'imagine pas tout l'arrirèe coulisse. Cherchons, découvrons, ouvrons l'oeil !

      • Jeudi 22 Juin à 12:02

        On imagine rarement tout ce qu'il faut faire en coulisse pour arriver à quelque chose. Et c'est vrai dans tous les domaines.

    3
    Jeudi 22 Juin à 11:12

    Une démarche de détournement très intéressante ou de transposition actualisée.

    Un très bel article bien documenté.

      • Jeudi 22 Juin à 12:03

        J'ai adoré cette expo ; je suis contente que cette page t'ait intéressée.

    4
    Samedi 24 Juin à 19:28
    Pastellle

    C'est vraiment génial cette idée, cette réalisation, et ce reportage. Merci !!! 

      • Samedi 24 Juin à 22:19

        J'ai encore d'autres choses de la même chose :-) peut-être un peu plus tard ; merci !

    5
    Lundi 26 Juin à 09:34

    Les œuvres revisitées par Lucchese retiennent plus mon attention que les originaux...

    Celle du Violon d'Ingres, plus que les autres d'ailleurs...

     

    Merci de partager les talents que tu rencontres et surtout...d'enrichir mon manque de culture « artistique »et d'initier quelques recherches plus loin de le bout de mon nez... ;)

     

      • Lundi 26 Juin à 11:30

        On se partage tous quelque chose. Et je suis ravie que l'art de Lucchese te plaise ! :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :