• Terrasse avec vue

     

     

     

    Terrasse avec vue

    Cet appartement de vacances était idéal : ouvert sur l'horizon. Plein sud. Le soleil le baignait. Il y avait une terrasse. Et même, de la lavande en luxuriait le rebord d'un violet-mauve délicat. Seule en ce milieu d'après-midi -il était parti en balade- elle sentait le sol doux sous ses pieds nus. Emparéée d'une vaste serviette -sortie de bain à n'importe quelle heure, un privilège- elle revit cette stupéfiante image de Romy de dos, se retournant, beauté innocemment insolente, dans Les choses de la vie. La beauté des femmes. La beauté de la fleur de l'âge. Décidément, l'art, il n'y aurait jamais que ça qui restait beau ; et intemporel par cette beauté-même. Elle s'installa quelques instants sur la terrasse, ferma les yeux ; écouta la chaleur. Une chaleur ruisselante. Sur les paupières. Sur la peau. Rester immobile jusqu'à la sensation de presque brûlure. Se sentir exister. Rendre hommage à la lenteur. En somme, ce devait être à peu près ça que, si on ne rêvait pas l'impossible, on appelait un instant de bonheur. Le ciel était si bleu. Elle se sentait si libérée de ses angoisses, à ce moment précis. Cet horizon azur ... Et puis la mer... La mer n'était, après tout, qu'à quelque cinq cents kilomètres. Elle quitta la terrasse, quitta l'ailleurs, et rentra dans son salon.

     

    « MasquesInterlude »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Juillet à 20:22

    écouter la chaleur, entendre le soleil, découvrir l'horizon, voir le bonheur ... et se laisser bercer !

    comme j'aime ton texte !

    amitié .

      • Vendredi 24 Juillet à 15:35

        Comme j'aime ton com ; et ce partage  de sensations.
        Merci et bonne journée !
        Amitié.

    2
    patrick
    Mercredi 22 Juillet à 20:38

    AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH,  le dos de Romy , un do   fa si la  do ré.

    j'aurais presque honte de ce jeu de mots, mais l'époque est si triste et l'horizon  si obscur.....osons .

    désolé .....

      • Vendredi 24 Juillet à 15:37

        Comment résister à la vision de l'intemporelle beauté, celle qui est figée à jamais dans la jeunesse, l'art et le talent ?
        Et ... ose, oui ... de toute façon, avec ou sans jeu de mots, avec le jeu, les mots ou les deux, la vie est une mélodie ... alors ... :-)

    3
    Jeudi 23 Juillet à 14:20

    Ce dos-là... Inspiration: V & L

      • Jeudi 23 Juillet à 14:24

        Et celui-là

      • Vendredi 24 Juillet à 15:33

        OUI, voilà, c'est ça !!!

      • Vendredi 24 Juillet à 15:34

        Exactement ça .... super, que tu aies trouvé ces deux instants parallèles et simultanés ... merci !

    4
    Jeudi 23 Juillet à 14:40

    Ce texte splendide, si simple, si pur, souffle un intense sentiment de paix et de plénitude. Il comble de lumière. De bleu et d'or. Il nous rappelle que les beaux jours, les beaux instants ne sont pas à compter. Juste à déguster.

    Merci pour la sensuelle sérénité ♥

      • Vendredi 24 Juillet à 15:40

        C'est un si bel hommage que tu fais au bonheur, à la vie, à travers le compliment touchant (quels mots !) que tu fais à mes quelques lignes. "... les beaux instants ne sont pas à compter. Juste à déguster : oui. OUI !
        Merci♥

    5
    Vendredi 24 Juillet à 08:32

    Soleil et beauté, un duo parfait. Surtout avec le sourire de Romy.

      • Vendredi 24 Juillet à 15:41

        :-) ... merci à toi !

    6
    Samedi 25 Juillet à 15:31
    daniel

    Se poser, s'arrêter, lâcher prise, rêver, s'abandonner à l'instant......Toutes ces attitudes que l'on fait rarement et qui pourtant nous aident à nous ressourcer.......Vivre l'instant, juste l'instant......

      • Samedi 25 Juillet à 18:17

        C'est ma philosophie, depuis longtemps, mais de plus en plus : grand merci Daniel !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :