• Une journée à la campagne

     

      Par chance, la canicule avait cessé, sans quoi nous aurions tous dû, pour pouvoir dormir, nous réfugier au sous-sol plutôt que sous un toit alors chauffé à blanc. L'air était devenu respirable, et la verdure (presque) rafraîchissante. Parenthèse campagnarde en Champagne. Ralenti. Silence. Se poser. Se reposer. Rigoler.
      Souvenir de lavande froissée entre les doigts, de cornet-au-café-fou-rire (n'avez-vous jamais observé que tout le monde n'a pas la même méthode pour savourer une glace ?), de bras de rivière quiet au fond du jardin, de promenade tranquille, férié, comme celle des dimanches et des familles éparses, d'animaux comme on a oublié qu'ils existent quand on est devenu reclus ou électriquement urbain.

     

    Une journée à la campagne

     

      Géométrie verte ! Protégée dans l'ombre et vision en contre-plongée, j'alternais pages de lecture et rêverie dans le grand jardin. Tous aux transats ! Farniente massif et glorification de la glandouille !

     

    Une journée à la campagne

    Une journée à la campagne

     

      Mais quand même, à la fraîche, se dégourdir les jambes, et faire un bout de chemin, buissons, sous-bois et clairs sentiers partagés avec les vélos et les badauds qui badent et flânent.

     Mouvante dans les taches de lumière, apercevoir la robe rouge de petite Poucette, sans chaperon, semant des brindilles à défaut de petits cailloux blancs ...

     

    Une journée à la campagne

     

     

      L. avait envie de voir les chevaux, et ça tombait bien puisqu'il y a un centre équestre à W. Je crois que je m'en fichais un peu, de les voir ou pas, a priori.

     

    Une journée à la campagne

     

     

     

    Une journée à la campagne

     

     

    Mais c'était oublier ... oublier qu'un cheval est très graphique pour qui aime faire des photos, et aussi, aussi, que la caresse âpre et prudente sur son museau est troublante et tendre ... presque ... j'avais oublié que j'aimais les chevaux. Chacune "le sien" ... à L. le brun, à moi un crin-blanc ... Heureux qui comme Ulysse ... (vous vous souvenez, de ça ?)

     

    Une journée à la campagne

    Une journée à la campagne

     

     

    Je furetais, je me penchais dans les box, je souris à l'idée de titrer cette photo : "Atout crin" :

     

    Une journée à la campagne

     

     Les canassons finirent par s'éloigner à l'attrait de la gamelle, c'était l'heure et ça bannissait toute curiosité, en attendant ...

      Pour nous aussi, c'était l'heure de l'apéro et de la flûte enchantée (de bulles). Retour au bercail. D'autres animaux sur la route, en enclos, de ceux qui me rappellent toujours ce poème de Jammes qui disait : "Petit âne mendiant et gris/Plus désolé que la carriole que tu traînes/Ô toi qui n'en peux plus, ô toi qui n'en peux mais/ Avoue que tu as de la peine". C'est vrai, les ânes, ils ont toujours l'air triste ...

     

    Une journée à la campagne

     

      Parallèle, superbe, pacha comme tous ceux de son espèce, libre et dédaigneux, feignasse et splendide, et sans aucun air de tristesse, sur le retour, ce beau bestiau-là, dont les pattes-dans-le-vide me font toujours sourire.

     

    Une journée à la campagne

                                                                                                             

                                                                                                    Toutes photos ©(h)ampagne par le Krop

     

      Et tant pis si je me répète, mais chaque fois ou presque que le paysage est vert, la petite musique qui m'évoque la campagne étant celle-ci, je la dépose sur cette page, une fois de plus :

     


    Pretty things, Grass (sinon ici)

      

    « Blog. Huit.Une heure à la galerie »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Août à 17:41

    Moi qui suis un ours, si ça existe je veux être réincarné en chat ! :-)

    Belle pause dans la verdure d'été, belle série, j'aime beaucoup celle avec l'ombre du cheval et de L.

     

      • Vendredi 28 Août à 17:49

        En gros matou grincheux, alors, la réincarnation ... :-)
        Merci pour ta petite pause ici ... tiens, de parler de chevaux, je me dis que j'aurais pu illustrer sonorement aussi avec A horse with no name ... :-)

    2
    patrick
    Mercredi 26 Août à 18:28

    "Atout Crin" est vraiment splendide. Et génialement nommée.

    Cette déambulation photographique est très jolie, et la C(h)ampagne est un peu plus belle  quand  il fait beau.

    Et les Pretty Things ont , de plus , le don de tout rendre joli.

    AAAAAAAAAhhhh, les Pretty Things , et leur album Parachute : une pure merveille d'un bout à l'autre.

     

      • Vendredi 28 Août à 17:47

        Ah, merci, j'avoue (humblement ? hmmm ...) que je n'en suis pas peu fière ! :-)
        Je vais si peu souvent en Champagne ! Et pourtant je suis étonnée chaque fois de trouver tant de charme à ces grandes étendues planes, plates (à croire que la Terre l'est, hi ! hi ! ... nan, même pô drôle, moa !) Faut être né(e) en Champagne pour lui trouver quelque charme ...  une ... pretty thing ...

    3
    Mercredi 26 Août à 19:05

    Gentil minou joli... Vive la campagne quand il fait chaud !

      • Vendredi 28 Août à 17:35

        ... mais quand la chaleur est baignée d'ombre(s) ... Merci Tania.

    4
    piedsboueux
    Mercredi 26 Août à 19:43

    Ulysse, c'est bien aussi par Ridan, mais rien à voir avec Brassens.

    J'ai connu et apprécié Ridan par "l'agriculteur" qui avait eu un petit succès sur les radios.

     

      • Vendredi 28 Août à 17:37

        En fait, j'avais oublié mais je connaissais aussi cette chanson (La première des deux que tu évoques, Ulysse) que je suis allée retourner écouter grâce à toi.
        Merci de rafraîchir mes souvenirs Christian !

    5
    Mercredi 26 Août à 22:01

    à peine parti, le soleil me manque déjà ... mais qu'importe tous les temps m'incitent à la promenade 

    ici au bord de mer, là-bas chez  moi parmi les arbres, toujours l'oeil à l'affût ...

    j'ai aimé découvrir une partie de "ton" monde 

    amitié .

      • Vendredi 28 Août à 17:35

        Merci d'avoir poussé une des portes de mon monde alors que tu es en vacances ... ah, la mer !... encore un peu et après deux doigts de Méditerranée, une main d'océan, pour moi aussi.
        Amitié.

    6
    Mercredi 26 Août à 22:37

    Beau texte, beaux chevaux et jolis orteils


    (Parenthèse : sur mon  site musique, j'ai mis le cas de plagiat relativement à Child in time de Deep Purple)

      • Vendredi 28 Août à 17:33

        (Ah les multiples plagiats/reprises que tu me fais découvrir Mario ... parfois ça me rend si triste de m'être fourvoyée si longtemps ... bah ... c'est la vie.)
        Et merci pour le texte du Krop, les chevaux de Warmeriville et les orteils de Léonie :-)

    7
    Jeudi 27 Août à 08:55

    Très bel ensemble texte/images. Profitons !

      • Vendredi 28 Août à 17:30

        Oh que oui !
        Merci Thierry.

    8
    Jeudi 27 Août à 10:51

    Très jolie page d'album-souvenir pour "une journée à la campagne"... Bien sûr magnifique photo "atout-crin", et j'ai un faible pour la 8ème photo en raison de l'ombre joliment saisie. Mais j'aime tendrement le chat, le petit Chaperon Rouge, et les ânes... ("J'aime l'âne si doux, marchant le long des houx" Francis Jammes) et les doigts de pied en éventail dans le transat... J'aime tout quoi !  smile 

    https://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/ia28/doc_peda/MDL/actions/poesie/Banques/L_eloge_de_l_Animal/J_aime_l_ane.pdf

      • Vendredi 28 Août à 17:30

        Tu as vu que moi aussi je parlais d'un âne de Jammes ... :-) les récitations de notre enfance !
        Merci de tout aimer de cette page très animale en t'y étant arrêtée dans l'ombre et le soleil.

    9
    Jeudi 27 Août à 16:50
    daniel

    C'est pas une belle vie, tout ça ? Moi aussi j'aime la glandouille. Se poser et ne rien faire. C'est pas donné à tout le monde !!

      • Vendredi 28 Août à 17:27

        Ben ouais, je n'en disconviens pas ... Ah bon, pas donné à tout le monde de vivre l'instant arrêt sur image. Arrêt sur silence. Arrêt sur vie simple ... ? Ben tant pis pour tout le monde, i sait pas c'qu'i perd ! :-)
        Merci de ta communion à ma glandouillophilie ...

    10
    Vendredi 28 Août à 10:38

    AH ça fait du bien de te lire au vert! et loin de cette tension urbaine ds laquelle on mijote

      • Vendredi 28 Août à 17:24

        :-) Tout petit le vert de terre, vingt-quatre heures à peine, mais si bon ...
        je mijote certes un peu dans la ville, mais sans tension, ayant la chance de me mettre un peu à l'écart, même quand ce n'est pas ... au vert !
        Merci de ton passage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :