• Lever les yeux

     

    Le sillage d'un avion a écrit rose dans le ciel ... il était probablement sur un petit nuage.
    On ne se laisse jamais assez porter par les nuées.
    Plus jeune, je les regardais beaucoup, les nuages. Je les prenais beaucoup en photo, aussi.
    Malheureusement, l'image succinctement plaquée sur le papier, sans dimension, sans envergure, n'a jamais été à la mesure de mon ressenti.
    C'est une des limites de la photographie. Son paradoxe aussi. Un appareil, sricto sensu, voit moins que l'œil. En tout cas de façon un peu différente. Ce un peu est beaucoup.
    On a l'heur, cependant, par un traitement choisi, d'augmenter les couleurs.

    Mais la photo recueillie, aussi belle soit-elle, il est rare qu'elle transporte dans le cœur d'une autre personne l'émotion débordante qu'elle a suscitée en nous.

     

                                                             Clic pour ouvrir les ciels

    Lever les yeux

     

    C'était beau comme un poème, cette écriture rose qui faisait chanter du Rimbaud dans ma mémoire : L'étoile a pleuré rose au cœur de tes oreilles, l'infini roulé blanc de ta nuque à tes reins ...  J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, et je danse ... Je ne parlerai pas, je ne penserai rien, mais l'amour infini me montera dans l'âme ... Ouais, j'ai souvent des bribes de textes qui remontent du passé ... reliefs heureux d'une époque où l'on apprenait tant de choses par cœur ... et ça nous plaisait ... et moi, ça m'a tellement construite, ça ...

     

    Lever les yeux

     

     

    Lever les yeux

     

    Je me suis dit que même rempli de mes pensées athées, mon ciel n'était jamais vide !
    Et j'ai encore pensé, aussi, à Arthur en faisant non avec la tête. La vraie vie n'est pas ailleurs, elle est là, en nous et devant nous, quand on embrasse tout ce qui est beau, parce qu'il nous fait du bien.

     

    « ThèmagazineInterlude »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Octobre à 10:15

    Oui devant nous ici et maintenant

      • Mercredi 16 Octobre à 19:22

        C'est cela même !

    2
    Mercredi 16 Octobre à 11:25

    Sans doute la photo peine à redonner cette profondeur infinie que l'œil perçoit et qui nous transperce... 

    Mais ton texte vrai et beau l'accompagne admirablement, qui dit très bien ces instants où passé, présent et avenir sont embrassés dans la même vision, tout ce qui a été, est et sera, et soudain, tout fait sens.

    yes^^

      • Mercredi 16 Octobre à 19:23

        Tu es toujours d'une telle bienveillance. Baisers.

      • Mercredi 16 Octobre à 21:02

        Non non. Je dis ce que je ressens. Je te promets. Je ne sais pas faire autrement.yes

      • Mercredi 16 Octobre à 22:22

        C'est d'autant plus agréable ! Merci♥

    3
    Mercredi 16 Octobre à 15:07

    il est possible d'immortaliser "l'instant" par une photo, mais pas d'en capter l'émotion, pourtant notre mémoire agit ... il suffit de nombreuses années plus tard, de revoir le cliché pour se souvenir des émois du passé ...

    amitié . 

      • Mercredi 16 Octobre à 19:23

        C'est bien, quand ça arrive ! Amitiés.

    4
    patrick
    Mercredi 16 Octobre à 18:12

    D'où les très grandes qualités d'un photographe dont le travail nous émeut.

    Mais comme j'ai horreur de ce verbe ainsi conjugué , je vais me lancer à  dire qui nous "émotionne"

     

      • Mercredi 16 Octobre à 19:25

        Tu t'en tires bien avec ta conjugaison ! :-)
        La photo est un art difficile ... bah, tous les arts en fait.
        Je te conseille en replay sur Arte le film du photographe Salgado (Le sel de la terre).

    5
    Mercredi 16 Octobre à 20:40

    Beaux ciels et beau texte.

    Et merci pour l'info sur "Le sel de la Terre" !

    Bonne soirée.

      • Mercredi 16 Octobre à 23:24

        Merci et pour Salgado, j'ai découvert ça aujourd'hui. Plein de trucs bien sur Arte, en ce moment, comme souvent d'ailleurs. Bonne nuit.

    6
    Mercredi 16 Octobre à 23:03

    Excellents nuages ! Je les aime bien aussi, car en les regardant, j'y vois diverses formes, comme des dessins célestes. Certaines formes sont même amusantes. Des nuages rigolos, en somme.

      • Mercredi 16 Octobre à 23:25

        Un truc que nous partageons alors. Et c'est vrai que parfois les formes sont amusantes. Merci.

    7
    Jeudi 17 Octobre à 12:28

    je leur donnais, enfant, des noms d'animaux....j'aime toujours autant les regarder passer aussi fugacement que nos pensées, bises

      • Jeudi 17 Octobre à 14:07

        En fait, on est peut-être nombreux ... et ça me fait plaisir. Bises.

    8
    Jeudi 17 Octobre à 18:30

    Je ne me lasse pas de ce spectacle du ciel, et il m'arrive encore et encore de le photographier, mais comme tu l'écris, la photo reste toujours en deçà. Peut-être devrait-on plutôt le filmer pour capter ces transitions imperceptibles d'une couleur à l'autre, d'une forme à l'autre. Les nuages ont disparu en ce moment précis, le soleil est déjà très bas, rien d'autre dans le ciel que quelques stries d'avions, griffures blanches et lumineuses.

      • Jeudi 17 Octobre à 19:02

        Merci beaucoup pour ton passage et ton commentaire, Tania !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :