• AVEC LE COEUR (16)

    Q  comme  (la)  QUESTION  DU BONHEUR

     J'aurais dû en parler tout de suite, ne pas attendre que les sensations se posent. Sans doute
    avais-je peur d'être trop lyrique, et aussi, aussi, de ne pas être à la hauteur, dans mes propres mots, de ce que je venais d'entendre.

      AVEC LE COEUR (16)

    En allant le voir, je n'en savais rien, de ce film, enfin, pas grand-chose, je n'avais même pas regardé la bande-annonce en entier.
    En plus, j'étais arrivée en retard, sept minutes !, ne sachant rien de la genèse de l'aventure, du road-movie.

     

     

     

     

     PROMISE

     

     

     

    Sur l'écran, face à un homme dont on n'entend que la voix, des gens répondent à cette question casse-gueule, bateau, cucul, à cette question très difficile, à cette question essentielle : "C'est quoi, pour vous, le bonheur ?" Un homme traverse la France du sud au nord, en hiver, et à de rares exceptions, seulement dans des petits villages, et auprès de gens qui la plupart vivent dans des endroits éloignés de tout. On côtoie alors des solitaires, des familles, des gens dans les cafés, les petits cafés à l'ancienne, ceux qu'on imaginerait photographiés par Depardon dans la France profonde. Oui, on peut dire ça, on écoute parler la France retirée, et on entend parler sa philosophie, sa simplicité, sa profondeur, celle de son âme.
    Je voudrais me souvenir, je voudrais pouvoir redire les mots de ces gens, de certaines personnes en tout cas : sur leur visage, il y a tant de sérénité, de sourire intérieur, de bon sens, d'intelligence.
    Dans la petite salle de cinéma, pas un bruit : ce n'est pas un silence de mort, non, c'est comme une ferveur, un accord, une magie presque confraternelle qui opère, ponctuée parfois de quelques rires, j'en parle peut-être un peu sérieusement mais ils sont drôles, aussi, les loustics, parfois, sur le grand écran.
    Pendant quelques instants, je me suis remise à croire en une bonté de l'être, je me suis dit : "Mais ils existent en vrai !?".
    L'ombre -on ne voit, le long du film, du réalisateur, que son ombre-  longe les chemins, jusqu'à la mer du Nord.
    Je me suis rendue compte que je n'étais pas seule : à la fin du film, je suis en larmes.

    C'est beau, délicat, ça donne la pêche : c'était un moment de bonheur. Merci.

    Le film, c'est Le bonheur terre promise, et le réalisateur : Laurent Hasse. J'ajoute la bande-annonce, que je ne trouve pas en fait très représentative du film, réductrice, mais ça peut, quand même, donner une petite idée : 

     

      

    « (H)OR(S)THOGRAPHE (7)AVEC LES PAPILLES (3) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Février 2013 à 11:31

    Merci pour ce commentaire, vous me donnez envie de voir ce film.

    Dommage qu'il ne soit pas plus distribué, il est difficile de trouver une salle hors Paris !

    Bonne journée.

    2
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:11

    Contente d'avoir suscité votre intérêt.

    Bonne soirée.

    3
    Audrey d'Agora
    Samedi 9 Février 2013 à 13:33

    Bonjour,

    avec l'asso pour laquelle je bosse, nous avons organisé 2 projections du film : 1 à Grenoble et 1 à Rives. Laurent Hasse était présent avec nous. Au total 120 personnes ont vu le film sur ces 2 projections, quasiment toutes l' ont aimé... j'ai été aussi touché que vous la 1ere fois que je l'ai vu. Et j'ai été touché de pouvoir le montrer, je sais que chacune des personnes qui l'a vu, va en parler... des ricochets d'un film sensible et poétique! 

    Laurent a fait son film avec trés peu de moyen et beaucoup d'humanité, il accompagne le film avec générosité. C'est rassurant. Le cinéma documentaire existe bel et bien grace à des gars comme lui et nous fait avancer.

    J'espère que ceux qui voudront voir le film en salle pourront le faire. J'aimerai qu'à Paris et ailleurs les directeurs de salle se réveillent un matin en ce disant qu'ils sont passés à côté et doivent le rediffuser... écrivons leur peut-être pour leur dire ;)

    Merci pour votre article, je ne peux que confirmer en ayant rencontré le bonhomme qu'il s'agit d'un grand film!

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :