• Errances

     

       De faibles lueurs

     

     

    Errances

     

     

    Le malheur est tatoué dans nos cœurs ; l'immortalité aussi. J'avais cette phrase qui me trottait dans la tête. Tu ne vas pas écrire ça, y'en a marre de tes ellipses. De tes paradoxes. De ta noire mélancolie aussi, non mais sans blague ! De tes phrases alambiquées. Ben quoi, le malheur ne nous habite-t-il pas et ne submerge-t-il pas le monde ? C'est ainsi que je vis cet été de la terre, et l'automne de ma vie. Même si j'étouffe le doute sous des éclats de rire. Quel luxe d'intello de pouvoir s'arrêter deux minutes pour dire ça ! Et en face du malheur, l'immortalité. De la terre et de ses colères. Pour encore, peut-être, quelques millions d'années. Et nous, sur cette boule bleue et noire, jours de présence et nuits d'oubli, nous ne sommes, peu à peu, que de faibles lueurs ...

     

     

    « ChutesInterlude »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Août à 09:42

    C'est une belle phrase, sincère et poétique. L'image l'est aussi. Je pense qu'il faut écrire ce qui nous vient et le reste, nous appartient pas. C'est une belle lueur d'espoir quelque part.

      • Jeudi 16 Août à 19:41

        Merci pour ton si beau message, Thierry ...

    2
    Jeudi 16 Août à 12:49

    J'aime tes errances, elles ont l'éclat de la lucidité, qui n'empêche pas les pointillés de bonheur...

      • Jeudi 16 Août à 19:42

        ... et pour le tien aussi, Balade. Baisers.

    3
    patrick
    Jeudi 16 Août à 17:40

    " pour encore quelques millions d'années ...."

    presque exact : dans 5 milliards d'années , le Soleil aura utilisé tout son hydrogène et ça sentira la fin.

    cela nous laisse encore un peu de temps , me diras tu .

    Ta jolie phrase m'a touché.

    " Errances "...

    Se laisser porter par les flots,  pour aller vers des Ilots de longue Errance......

     

    désolé pour cette approximation qui me fait toujours sourire .

    le jour où une grande , très grande Dame de la chanson décède, il faut bien sourire un peu. et tenir ...

      • Jeudi 16 Août à 19:43

        Je ne suis pas sûre qu'elle dure aussi longtemps ...
        Merci pour tes mots, cher Patrick.
        Je t'embrasse.

    4
    Jeudi 16 Août à 20:21
    la vie n'est qu'une errance ... tantôt joyeuse, tantôt si lourde à porter que les bras nous en tombent ... le gros souci avec l'âge vieillissant c'est la conscience que nous ressentons dans nos corps de la fin du chemin ... alors on tente de s'accrocher au peu que nous offre le possible et on se convint que c'est bien ...
    amitié .
      • Jeudi 16 Août à 20:31

        La résignation obligatoire avec les lueurs les plus brillantes possibles... :-) Amitiés !

    5
    Dimanche 19 Août à 08:03

    La vie est éphémère, elle ne fait que passer, peut importe le temps qui nous est donné ou ce qui nous reste comme temps à accomplir, l'essentiel est dans ce que nous faisons de ce temps. La vie qui nous est accordée est un cadeau, sachons l'apprécier à sa juste valeur

    Amicalement

    Claude

      • Dimanche 19 Août à 08:14

        Nous sommes d'accord et je n'aurais su dire mieux ! Merci et très bonne journée !

    6
    Dimanche 19 Août à 12:37

    Très beau texte teinté d'un peu de mélancolie, voire de désespoir. Des mots qui parlent d'eux-mêmes et prennent aux tripes. Tu fais bien d'écrire : ta prose est plaisante quel qu'en soit le moteur. Mots empreints de vérités cruelles : être ou ne pas être. Tu résumes plutôt bien dans la phrase qui suit : "jours de présence et nuits d'oubli", l'aspect de notre bref passage. Il y a comme une angoisse de l'éphémère. Car notre seule certitude est que nous ne sommes que des passants qui croient à l'éternité. "Été de la terre et automne de la vie", un aphorisme qui traduit ta pensée profonde. mais l'automne sera long et surtout fort beau. Comme tous les automnes.

     

      • Dimanche 19 Août à 12:47

        Tu parles de beauté, et de bien d'autres choses encore, via mes mots. Je te retourne la pareille : ta réponse me touche tant par tes mots à toi, et par une certaine... communion: merci♥.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :