• Le dernier trait

     

     

    Le dernier trait

                                                                         © L'Oeil du Krop

     

        Le viaduc de Millau a servi de décor télévisuel à un de mes petits-dèj de fin de semaine. Tombée sur un reportage passé sur arte (celui-là je pense) je suis restée un temps la tartine en l'air, figée d'hébétude devant l'énormité (techniques, moyens, structure, ingénierie) de ce que je découvrais !
        Les ponts, les viaducs, tout ce qui enjambe les eaux et les fractures des terres me fascine ! Me fascine itou le génie de l'Humain pour les inventer et les construire. Ces monuments-là me grisent, s'ils me donnent le vertige. Me redonnent confiance en la grandeur réconciliée du cerveau et de la main. De l'outil. Du progrès.
        Malheureusement, quand on voit le résultat, proprement magique, de ces oeuvres, on sait rarement ce qui s'est passé pour en arrivé là. Dans la vie, en général, on voit l'aval sans jamais voir l'amont. Sans imaginer le fil suivi, la ligne difficilement tendue de A à B, si longue, si tortueuse, difficile, aride. Si longue, oui.
        Il en est des passages de métal et de béton comme il en est des chemins de papier : on n'imagine pas qu'il faut des milliers de coups de crayons pour dessiner le dernier trait ; des milliers de pas pour parvenir à l'autre rive.

     

     
    Le Flegmatic, L'autre rive (vidéo ici)

        

    « Partir d'un tableauInterlude »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Février à 07:29

    Je suis toujours émerveillée moi aussi par la capacité qu'ont les hommes à se surpasser, à s'unir pour construire ce qui un jour se pense, se rêve dans l'espoir d'alléger son avenir  ...

    c'est aussi cela l'Humain !

    amitié .

     

      • Lundi 24 Février à 09:03

        Merci !
        Amitié.

    2
    Lundi 24 Février à 09:01

    Le ciel s'en fiche de la géométrie dans l'espace

      • Lundi 24 Février à 09:03

        Plaît-il ?

      • Mardi 25 Février à 08:54

        Oh rien à comprendre c'était juste comme ça. Très belle photo en tout cas.

      • Mardi 25 Février à 09:40

        Ok ... :-)

      • Samedi 29 Février à 09:05

        La géométrie dans l'espace, rapportée sur une feuille de calque ou de papier, s'appelle aussi "géométrie  descriptive".

        C'était juste comme ça en passant une association d'idées dans laquelle il n'y a rien à comprendre non plus.

        Je l'ai emprunté plusieurs fois ce viaduc à petite mais raisonnable vitesse pour prolonger l'ivresse du vide.

        Bon samedimanche Nikole

    3
    patrick
    Lundi 24 Février à 13:13

    Passer de la rive d'une fracture a l'autre , est depuis longtemps , un défi humain toujours réussi.

    l'Homme cherche en permanence a dominer , si ce n'est dompter la nature .

    avec les revers encourus , qui ne manquent pas de rappeler l' Humain à sa taille réelle.

    j'ai vu ce viaduc en construction , puis construit: une beauté et une prouesse Humaine.

    cela dit , je reconnais avoir une préférence pour le Golden Gate Bridge, le Brooklyn Bridge .....

    et le pont d' Oléron. ;)

      • Mardi 25 Février à 17:03

        Tu as raison ... le pont d'Oléron n'est pas mal non plus ...  :-)
        Merci pour ton com. Bises Patrick.

    4
    Lundi 24 Février à 16:04
    daniel

    Derrière le miracle se cache un dur labeur !!

      • Mardi 25 Février à 17:02

        Certes ! :-)

    5
    Mardi 25 Février à 19:01

    ah ouiiiiiiiiii ! Fascinant ! J'ai visionné en totalité la video en lien... Magnifique, et jubilatoire ! Mais... je ne passerai JAMAIS là-dessus ! (depuis la chute du pont de Gennes, j'ai une trouille formidable des ponts). En tout cas, une belle video (je l'ai mise en lien dans la colonne de droite de mon blog, tant elle m'a plu !)

      • Mardi 25 Février à 20:00

        Je suis ravie de t'avoir apporté le plaisir de cette découverte !
        Je crois que nous sommes passés avant Gênes ... 
        Merci. Bises.

    6
    Mardi 25 Février à 19:47

    Il est magnifique ce pont, cette œuvre d'art du génie civil !

    Allez, il y en a des autres à franchir encore ! :-)

    Hé, la chanson on croirait du Mathieu Boogaerts ! (souvenir d'un petit concert à La Cigale ...)

      • Mardi 25 Février à 20:03

        Oui, magnifique ; majestueux ; éthéré ...
        D'accord pour d'autres ... :-)
        J'ai eu la même sensation d'entendre Mathieu Boogaerts : voix et inspiration (le concert, oùla !!! lointain !)
        Merci.

    7
    Mercredi 26 Février à 19:48

    Superbe ouvrage d'art, mais moi, celui que je préfère, peut-être parce qu'il se situe chez moi, c'est le viaduc de Garabit, construit par Gustave Eiffel, juste avant la fameuse tour...

     L'époque de construction n'est pas la même, les technologies et moyens d'aujourd'hui, pas encore nés. C'est ici :  https://www.youtube.com/watch?v=Xi0QjSdVqyk

      • Lundi 2 Mars à 11:17

        C'est "drôle" car je voulais mettre aussi une photo de Garabit (que j'ai prise en vacances quand j'étais gamine -j'avais trouvé très belle cette construction) pas retrouvée dans mes archives ...
        Merci pour le com et le lien.

    8
    Mardi 3 Mars à 07:31

    Quelle que soit l'œuvre, quelle soit architecturale, artistique, littéraire, médicale (je pense à la recherche), on ne voit jamais que le résultat, que le quidam a vite fait d'assimiler à un petit miracle, ignorant la longue réflexion, le labeur, les sueurs, les suées, les sacrifices, les doutes, les découragements, et les retours d'espoir, la flamme qui parfois vacille, se couche et se redresse, plus lumineuse,  le désir fou, absolu, d'aller jusqu'au bout, parfois tout seul, souvent ensemble, ensemble, qu'il est beau, ce mot...

    (((j'ai longtemps réfléchi à ton texte... j'aime beaucoup ces réflexions que tu déclenches... merci)))

      • Mardi 3 Mars à 08:38

        Gamine, non, ado plutôt, je me suis toujours étonnée qu'on ne nous présente TOUT, évènements, objets, que comme un point isolé dans le temps, sans chronologie, ou, à l'école, sans nous dire pourquoi -mais là c'est un autre degré-. En histoire on étudiait des périodes dans n'importe quel ordre sans les replacer dans le continuum du temps ; on nous parlait de grandes réalisations comme si elles étaient surgies de terre en un coup de baguette magique ; on nous évoquait la vie à l'usine en utilisant le mot comme un concept abstrait. Certes, je n'ai, au moins longtemps, pas été assez intelligente ni curieuse pour de moi-même creuser plus -et les moyens d'investigation culturelle n'étaient pas les mêmes- mais quand même, je pense que c'est une des nombreuses failles de l'éducation, et scolaire, et parentale, aussi -je ne critique pas, je constate- que de ne nous faire voir la vie que par un petit bout de lorgnette, et je m'aperçois que, dans mon cas, cela a eu des implications négatives. Oulà, où je suis partie moi ! :-) Merci pour tous ces mots si beaux que tu m'offres, et que j'aime tant découvrir.
        Baisers tendres.

      • Mardi 3 Mars à 17:06

        Je suis totalement "raccord". Pourquoi aussi jamais de parallèle n'était fait entre ce qui se produisait en France et l'évolution des autres pays, sur une même époque. Une histoire mondiale, mais en simultané, pas comme si l'histoire du monde n'était faite que de pièces détachées sans rapport les unes avec les autres. Allez demander aux gens d'être solidaires entre peuples après ... yes

         

      • Mardi 3 Mars à 22:45

        Ajout tout à fait judicieux ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :