• Des quatre faire

    Tout much

     

    Des quatre faire

     

     

     

     

     

     

     

     

     © Le Krop

     

    Trop d'images. De mots. De paroles. De présences. D'allers. De retours. De papiers gras. De déchets dispersés. D'insultes rentrées. De regards méchants. De merdes à succès. De talents méconnus. De gens silencieux en larmes. De grandes gueules arrogantes. De cœurs piétinés. De verres brisés. Sur des visages. De chemins arides. De corps lourds. De corps abîmés. Trop de malfaisance. Trop de tolérance. Parfois. Trop de douleur. De vieillesse désespérée. De jeunesse irrespectueuse. De bonté dans l'ombre cachée. Trop de refus d'être. Trop de laxisme ici. Trop d'autorité là. Trop de fragilité. Trop de télépoubelle. Trop de beauté ignorée. Mais pas celle des magazines de merde. Trop de légions de déshonneur. Aux célébrités. Trop d'ignorance. De ceux qui sont vrais. Trop d'argent. Sale. Trop de drogue. Trop d'amateurs pour que ça cesse. Trop de religion. Affirmée. Trop d'impudeur. Trop d'étalage. Trop d'exhibitionnisme. Trop de disparités. Trop de monde. Trop de villes tentaculaires. Pousser les nageoires dans la mer. Trop de poissons sans respirer. Trop de centralisation. Trop de gens qui se croient tout permis. Trop de lois mal faites. Trop de désagréments. Trop d'attentats. Trop de croyances négatives. Trop de dieux sans amour. Trop d'argent couvert de sang. Couvert d'armes. Couvert de larmes. Trop de culture dans l'ombre. Trop d'animateurs qui n'animent que leur compte en banque. Trop de politiques pas correctes. Trop de soif de pouvoir. Trop de pas besoin de choses simples. Trop de manques. De manque de choses simples. De sourires. De main tendues. De regards sans arrière-pensée. D'océan pour tout horizon. D'amour pour toute quête. De bonne santé pour bonheur premier. De crépitement de prunelles riantes. De fleurs données. Trop de mains sales. De complications pour tout. De paperasserie. De truanderie à grande échelle. De nantis véreux. De pétasses vendues. D'enfants maltraités. De femmes tuées. De chairs méprisées. Trop d'innocents persécutés. Trop d'assassins dont on parle trop. Trop de mensonges. Trop de privilèges. Trop peu de privilèges. Trop de liberté. Pour certains. Trop de casseroles au cul. Qui ne dérangent pas assez. Trop d'envie d'être malhonnête, du coup. De profiter du système. Trop peur de mourir. Trop de pollution. De pollen dans les yeux qui pleurent. D'abeilles malades qui font muter le monde. Trop de gens qui se croient invincibles. Trop de souffrance partout. Trop de pays en  vrac. Trop de kilos. Trop de famine. Trop de déséquilibre. Trop de pensées qui tournent sans cesse. Trop peu de neige où joueraient les enfants. De givre qui cristallise la beauté. De soleil glissant sur l'hiver. Du chant de la mer dans nos rêves. De repos. D'esprit serein. Trop peu d'avenir bleu.

    Qu'est-ce que c'est bon de vivre ! Mais que la vie est fatigante !

     

    Des quatre faire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    © Le Krop

     

      (FKJ, canggu)

     

     

    « InterludePâques »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Avril à 20:43

    Mais ici, jamais trop de belles idées et de si jolies manières de les dire ♥ Un souffle de Colette, la chaleur farouche d'une femme louve, et puis Nikole. Merci Nikole !

      • Dimanche 16 Avril à 01:07

        Ce signe de toi, et ce premier commentaire découvert à peine l'article écrit m'a étonnée et touchée. Merci Lul' si loin et si prés !

    2
    Lundi 10 Avril à 22:17
    Pastellle

    Eh bien ! Quel texte, quelle claque ! Wow.... ♥

     

     

      • Dimanche 16 Avril à 01:08

        Merci beaucoup pour le passage et les mots Sophie !

    3
    Lundi 10 Avril à 23:40

    ¨Ça alors ! Bienvenue dans mon ermitage.

      • Dimanche 16 Avril à 01:08

        :-) ... ben ouais ...

    4
    Mardi 11 Avril à 07:57
    Coup de gueule, coup de mou, beau texte et belles photos multiples !
      • Dimanche 16 Avril à 01:09

        Merci à toi B-B !

    5
    Mardi 11 Avril à 15:46

    Trop plein qui déborde... avec superbe véhémence... On ne s'indigne jamais assez ! Sauf ici, où tu t'indignes avec autant d'ardeur que tu t'émerveilles (qualités rares dans cette société fade et indifférente à tout)...

      • Dimanche 16 Avril à 01:10

        Tu as raison, les deux ... pas toujours simple d'équilibrer les fous-rires et la mélancolie ou la colère. Mais c'est ça la vie, pour moi.

    6
    Mardi 11 Avril à 22:17

    Comme chez Juste ce soir au bout d'un mometn faut que ça sorte ! Chacun à sa manière. Très touchant cette accumulantion de trop et ces images qui se répondent et se démultiplient.

      • Dimanche 16 Avril à 01:11

        Bon, c'est un peu sur vous tous que je crache tout ça mais comme vous n'avez pas l'air de vous en plaindre :-)

    7
    Mercredi 12 Avril à 07:42

    il ne faut pas allumer l'écran

    j'aime beaucoup ton texte. très fort à déclamer

    bravo

      • Dimanche 16 Avril à 01:14

        Même si l'écran m'encolère  souvent, j'y trouve aussi (ah faut chercher, et le pire c'est que c'est parfois le hasard) de la distraction, du rêve et de la connaissance. Déclamer ! Merci.

    8
    Mercredi 12 Avril à 11:19

    Un cri du cœur, un cri de l'âme !

      • Dimanche 16 Avril à 01:15

        Un cri jeté en un souffle, en une fois, quelques minutes d'affilée. Bienvenue chez moi.

    9
    Mercredi 12 Avril à 21:44

    WOrfffffff !!!!!!!! Ne refermes pas le couvercle,surtout ...Laisses sortir la Pression ......Bon,ben ......Difficile de trouver mieux dans la rubrique"Cri du Cœur de la Journée" ....Alors,on résume: Poète ....à l’œil bionique( bioNik',pardon) ..Tendance "Marianne exhumée des barricades pas détruites" ....Y'a du vague à l’Âme et d'la Vague à Lames dans l'secteur ...Gare au Tsunami qui s'prépare ...Dis moi un truc:T'en a pas marre d’être bonne et de performer dans tous les domaines ??? Chapeau bas !!!!!! Bises 

      • Dimanche 16 Avril à 01:16

        Tu me fais rire et tu me flattes et tu me touches en demi-tons semi-moqueurs. Merci l'ami♥

    10
    Jeudi 13 Avril à 08:51

    Quelle libération pour toi et pour nous aussi ! Maintenant tout est ouvert pour accueillir le beau, le bon, le lumineux, le sympa, le joyeux... et la liste sera longue, elle aussi. Belle journée Nikole, à bientôt.   brigitte

      • Dimanche 16 Avril à 01:17

        Puisses-tu dire vrai ! Merci Brigitte.

    11
    Jeudi 13 Avril à 11:37

    Il y a tellement de TROP que ça déborde. Ainsi en va-t-il de ces trop-plein qu'il faut expulser pour respirer à peu près normalement. Les mots sont un excellent exutoire à ce qui encombre salement et que l'on a envie de dénoncer. Je crains que la période actuelle ne soit propice aux débordements et pas seulement virtuels. Le monde est en déséquilibre permanent et de plus en plus oppressant. On aurait besoin de souffler...A quand un printemps sans histoires... ?

      • Dimanche 16 Avril à 01:17

        Jamais je le crains...

    12
    Samedi 15 Avril à 12:27

    Purée quelle vague...

    La lucidité nous plonge dans le trou... L'opposition du négatif et du positif est une consolation de l'être humain, elle doit pouvoir l'aider à (sur)vivre. 

    Si tu ne connais pas déjà, écoute ceci: https://youtu.be/lTxBfk58X54

    ou lis celà: "Notre besoin de consolation est impossible à rassasier" Stig Dagerman.

    Belle journée, je t'embrasse...

      • Dimanche 16 Avril à 01:20

        Bah c'est le propre des marées que d'envahir la plage et de la déserter. Je me suis calmée jusqu'à la prochaine haute vague.
        Merci pour les références (inconnues).
        Bonne nuit. Je t'embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :