• Tableau vivant (3)

     

    Des femmes à la mer !

     

     

    J'aurais pu, il y a peu, si les circonstances s'yTableau vivant (3)

    étaient prêtées, me retrouver, spectatrice, dans un

    théâtre, d'une pièce titrée Le Radeau de la méduse.

    Tableau célèbre par ailleurs, dont le sujet est

    dramatiquement  présent et fréquent.

    Cela m'a ramenée à une expo que je vous ai déjà

    montrée en partie, celle de Lucchese, et dont mes

    tiroirs virtuels regorgent encore de trésors : peut-être,

    de temps à autre, vous en sortirai-je une piécette...

    Car le photographe a entre autres illustrations

    d'œuvres traité aussi celle de Géricault, et ça donne

    ce que je vous propose de découvrir :

     

     

     

    Tableau vivant (3)

     

    (Vous vous en doutez, les couleurs ne sont pas exactement ça : je fais ce que je peux avec mes modestes moyens. La photo façon dessin de l'artiste est une capture d'écran retravaillée par mes soins).

     

    « Ce jour-làVie de couple »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Juin à 12:44

    J'aime beaucoup !

      • Jeudi 29 Juin à 13:45

        C'est chouette hein ! Merci de ton passage (et de ta fidélité ici :-)...)

    2
    Jeudi 29 Juin à 18:21

    ne sont elles pas nos mères ,jeudissime

      • Jeudi 29 Juin à 18:44

        je ne sais ce que tu veux dire par là mais en ce qui me concerne, je dirais plutôt nos filles... :-)
        Merci de ton passage.

    3
    Jeudi 29 Juin à 19:13

    A l'amer (bière) pour continuer la série de jeux de mots !
    J'ai beaucoup aimé cette expo, j'en ai quelques photos, mais pas le temps, plus tard peut-être ...

    Merci de nous les montrer.
    Bonne soirée.

      • Jeudi 29 Juin à 19:28

        :-)  J'en ai encore pas mal, peut-être une de temps en temps, peut-être, plus tard... :-)
        Merci !
        Bonne soirée.

    4
    Jeudi 29 Juin à 20:49

    mères ou filles, elles sont FEMMES !

    beau travail 

    amitié .

      • Jeudi 29 Juin à 22:43

        Oui, disons-le comme ça ! :-)
        Contente que son travail te plaise.
        Amitiés.

    5
    Vendredi 30 Juin à 08:38

    C'est une belle idée et un belle réussite, quel travail derrière tout cela, bravo à ce Lucchese, je vais partir à sa recherche ! Merci Nikole, bravo pour le théâtre (je suis allée sur tes billets précédents), c'est sympa de partager des passions même si certains jours on préfèrerait rester chez soi... Doux week end.  brigitte

      • Vendredi 30 Juin à 09:08

        Je mettrai sans doute encore de temps en temps des photos du travail de Lucchese, car j'ai pris beaucoup de photos ce jour-là (y compris des captures d'écran de film que je bidouille ensuite). Merci beaucoup pour ce commentaire. Doux week-end à toi aussi.

    6
    Vendredi 30 Juin à 11:20

    Comparée à l'original, cette toile où seules des femmes offrent leur nudité au regard est bien plus plaisante à décrypter. Il n'y a aucun désespoir, mais bien plutôt une langueur rafraîchissante. Chapeau l'artiste.

      • Vendredi 30 Juin à 11:26

        Je suis ravie que tous ici vous partagiez mon enthousiasme. Et la remarque est judicieuse, que je ne m'étais ps faite, mais qui maintenant, m'éclabousse d'évidence !  :-) merci.

    7
    Vendredi 30 Juin à 17:07

    Enfin un Géricault qui ne ne fait pas plonger dans le noir ! J'ai aussi vu, je ne sais plus quand, une pareille transformation affectant la Cène de Léonard  Il n'y avait que des filles autour de la table, ce qui faisait tout de même moins Golgotha.  Bises non trafiquées. Florentin

      • Vendredi 30 Juin à 18:50

        Je l'ai vue aussi et prise (c'est toujours le même artiste), la Cène féminine ... je la présenterai peut-être un jour ici. très belle aussi. Merci.

    8
    Mercredi 5 Juillet à 20:48

    Cette fois, je ne suis pas très réceptive à la vision de Lucchese sur le Radeau de la Méduse de Géricault. Si tu ne connais pas déjà le Radeau des Illusions de Gérard Rancinan, ça mérite d'y jeter un oeil...ou les deux. ;)

     

      • Jeudi 6 Juillet à 09:16

        Sur le fond, c'est le cas de le dire, l'artiste que tu évoques (et que je ne connaissais pas) est plus proche de l'esprit, de la tragédie. Merci pour la découverte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :