• Parlez-moi de vos nuits ...

     

     

    Parlez-moi de vos nuits ...

     

     

       Ah, ces forêts de symboles qui nous observent avec des regards familiers ... Familiers ? Voire ...
    Dites-moi les maisons, dites-moi les voyages. Dites-moi vos évasions virtuelles dans le réel des yeux fermés. Au profond de la nuit. Abyssale. Inventive. Alternative.
       Vos rêves sont-ils peuplés de road-movies en boucle ? De lieux inhabités où vous voguez, fenêtres étroites jusqu'au plafond, dont on ne peut atteindre les volets fermés à l'envers ? De chemins où vous vous perdez ? De gens qui sont loin, vivants ou morts, et avec qui, naturellement, vous cheminez ... ? De couleurs délavées ou violentes ? De rires tristes dans une vie si présente ?
       Le confinement ? Sans doute exacerbe-t-il nos obsessions inconscientes. Mais les songes que j'évoque sont ceux que je vis depuis si longtemps ... les errances et les bâtiments arides rencontrés ... les ailleurs et le dysconfort plus ou moins impalpable de la vie.

     

    « Un peu d'airConfins »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mars à 10:14

    Plus ou moins impalpable comme tu dis. Tout est question de contraste...

      • Mardi 24 Mars à 10:19

        Certes ...

    2
    Mardi 24 Mars à 18:55

    mes rêves sont éveillés il en est un que je préfère dans un immense lieu non défini mais qui réunit toutes les personnes que ma vie a croisé, là, je me sens bien ...

    amitié .

      • Mardi 24 Mars à 19:06

        Merci :-) Amitié.

    3
    patrick
    Mardi 24 Mars à 23:02

    Le titre de ton billet me fait instantanément penser à " Mes nuits sont plus belles que vos jours " , qui par vagabondage  de pensée m'évoque  " l'important c'est d'aimer " de Zulawski aussi , avec Dutronc aussi, dont le jeu dans la scene où il se suicide m'a toujours bouleversé !

    Y a D' La Joie , bonjour bonjour les hirondelles .....

      • Mardi 24 Mars à 23:32

        Ah oui tiens ! Mes nuits etc. Je dois avoir le bouquin qqe part ... je vais voir si je le trouve et le commencer (j'ai fini un Djian hier soir, je n'aime plus du tout ...). Quant à L'important ... je crois me souvenir que je l'ai vu à Avignon entre deux trains, avec gros souci sncf ce jour-là ! Film horrible à supporter, anxiogène en diable ... Ah ces Polaks, i sont vraiment dérangés ! :-) ... 
        Sinon, ça va bien toi le moral ! warf !!
        Je t'embrasse, je vous embrasse. Keske j'aimerais être loin de Paris  en ce moment. Dans une verte campagne où les seuls bruits seraient ceux des hirondelles. Alala, c'est pô la joie !

    4
    Jeudi 26 Mars à 09:20

    Mes nuits sont courtes et denses, si rêves il y a (je sais qu'il y en a forcément) ils s'effacent dès les premières secondes de réveil. Après c'est une autre manière de rêverie qui s'installe, des pensées vagabondes, je les laisse me traverser, elles sont tantôt lumineuses tantôt sombres, et puis j'entends mon chien se secouer derrière la porte (j'ai un mois avant le confinement sorti un grand gaillard d'un refuge), c'est l'irruption du réel, la vie est là, qui m'attend. Etrange, mais toujours, étrangement, belle. Et fragile.

    Tiens bon! Je t'embrasse, je t'envoie du vert, du bleu, du soleil, du silence, peuplé de cris d'oiseaux.

      • Jeudi 26 Mars à 12:53

        Merci pour ton témoignage.
        J'attrape les couleurs et les chants d'oiseaux ! Et je t'embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :